Samba Thiam, président des FPC

Samba ThiamC’est pour moi un immense honneur de porter un regard neuf sur le parcours parsemé d’embûches de notre  presse écrite, en général, et du Calame, en particulier. D’emblée, je puis dire qu’il y a, particulièrement en Afrique, deux types de presse : celle qui a choisi  d’être au service du pouvoir  et celle qui a opté pour le chemin, ô combien périlleux et ingrat,  de l’objectivité, du non-alignement. Le Calame, résolument, se classe dans cette seconde catégorie ; au regard de sa ligne éditoriale  juste, de son ouverture à toutes les opinions, à tous les courants  de  pensée, pour le seul bénéfice du  choc des idées et des projets contraires… Longue vie au Calame, et puisse son objectivité inspirer d’autres media !

Source: Le calame

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge