Santé: 149 sur 1.000 habitants atteints de la tuberculose en Mauritanie(Officiel)


Le secrétaire général du ministère de la santé, M. Moussa Ould H’Mednah a supervisé, dimanche au centre de santé Ibn Sina dans la moughataa d’Arafat, la cérémonie de lancement des activités commémoratives de la journée mondiale de lutte contre la tuberculose, organisée sous le thème
de  » Pas de place pour la tuberculose dans notre vie  » par le programme nationale de lutte contre la tuberculose relevant du ministère de la santé, en collaboration avec l’organisation mondiale de la santé (OMS).

Tuberculose-rim24-03-2013-M00007 La commémoration de cette journée vise à sensibiliser sur les dangers de la tuberculose pulmonaire qui menace l’humanité.
Dans son allocution pour la circonstance, le secrétaire général a indiqué que la tuberculose est devenue l’un des grands problèmes du secteur de la santé publique
 » puisque le taux des personnes atteintes par la maladie est estimé à 149 pour mille, soit l’une des moyennes les plus élevées dans la sous-région », a-t-il ajouté.
Il a souligné également que pour relever ce défi, les hautes autorités du pays ont pris un ensemble de mesures et déployé des efforts grâce à l’appui des partenaires techniques et financiers de la Mauritanie pour assurer la gratuité de tous les médicaments utilisés dans la lutte de cette maladie ainsi que pour son dépistage sur toute l’étendue du territoire national.
 » Conformément à la volonté des pouvoirs publics de garantir la prise en charge des tuberculeux, notamment au sein des franges les plus nécessiteuses, le département de la santé a veillé à la rédynamiation de la lutte contre la tuberculose pour accélérer les Objectifs du millénaire du développement, suivant les instructions du Président de la République, Monsieur Mohamed Ould Abdel Aziz traduites dans les faits par le gouvernement du Premier ministre, Dr Moulaye Ould Mohamed Laghdaf dans le but d’améliorer constamment l’état sanitaire des populations », a-t-il dit.
Prenant à son tour la parole, le Représentant de l’OMS en Mauritanie Dr Baptiste Jean Pierre a rappelé que la revue externe de 2011 a permis de faire le diagnostic de la situation de la tuberculose dans le pays, soulignant que plusieurs de ces recommandations ont été mises en oeuvre, précisant que malgré certaines difficultés et grâce à la collaboration avec les partenaires dont l’OMS, le programme a pu assurer une continuité dans l’approvisionnement en médicaments et consommables.
 » Cependant le dépistage reste faible, car inférieur à 50% et le sort des perdus de vue et des transférés inquiète également, malgré l’amélioration de la base de données à l’issue des supervisions du programme au profit de toutes les willaya du pays en 2012″, a-t-il ajouté.
Il a souligné également, que suite à la demande du ministère de la santé, son organisme a mobilisé 3 experts qui séjourneront à Nouakchott à partir de cette semaine pour appuyer le programme de lutte contre la tuberculose dans les domaines techniques du programme élargi de vaccination (PEV) et la formation des prestataires de services.
 » La tuberculose demeure un problème majeur de santé publique dans la Région Africaine, qui a enregistré plus de 26% des cas notifiés dans le monde en 2011″, a-t-il dit, soulignant qu’elle a été à l’origine de plus d’un demi-million de décès dans cette région et que seulement 62% des cas de tuberculose existants ont été dépistés au cours de la même année.
Et le représentant de l’OMS de poursuivre :  » L’épidémie de tuberculose en Afrique est largement due à des facteurs liés à la pauvreté et aux répercussions négatives de la coinfection TB-VIH », précisant que les personnes vivant avec le VIH peuvent contracter la tuberculose plus facilement que les autres personnes.
Il est à noter que dans le cadre de la célébration de la journée mondiale de la lutte contre la tuberculose, une grande campagne de sensibilisation sociale sera lancée sur toute l’étendue du territoire nationale en collaboration avec les regroupements locaux en vue de la poursuite de l’utilisation des médicaments comme premier choix pour les patients tuberculeux jusqu’à leur guérison.
La cérémonie de commémoration de la journée s’est déroulée en présence de plusieurs acteurs du département de la santé et d’ONG de la société civile opérant dans le domaine de la sensibilisation sur les dangers de la tuberculose.

Source : AMI

Toute reprise partielle ou totale de cet article doit faire référence à www.rimweb.net

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge