Santé : La Mauritanie célèbre la journée mondiale contre l’hépatite

santé  épatite

La Mauritanie a célébré dimanche, à l’instar des pays de la communauté internationale, la journée mondiale contre les hépatites, commémorée cette année sur le thème « plus proche qu’on ne croit ».
L’évènement a été marqué par une cérémonie organisée par le programme national de lutte contre les hépatites (PNLH) avec la collaboration l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) et la coopération française.
Cette journée prévoit des campagnes de sensibilisation dans toutes les wilayas, de concert avec les unités sanitaires, les collectivités locales et les média axées sur les moyens de prévention et de son dépistage précoce.
Supervisant le démarrage des activités de la journée, le conseiller technique du ministre de la santé, Dr. El Hadi Ould Idieidby, a indiqué que les hépatites virales représentent un problème majeur de santé en Mauritanie, plus particulièrement l’hépatite B.
« L’étude récente de l’impact de la co-infection hépatite B par le virus Delta dans l’épidémiologie des Hépatites virales en Mauritanie réalisée à travers la collaboration entre l’équipe du CHU d’Angers et le ministère de la santé mauritanien à travers plusieurs structures de référence et structures de santé publique, a confirmé l’hyper endémicité de l’infection de l’hépatite B et a montré l’importance de la co-infection avec Delta », a-t-il dit.
Parlant de la prévalence de la maladie, le Dr. Ideijbi a précisé que différentes études menées au cours des deux dernières décennies dans différents groupes de populations par diverses équipes montrent des taux de séropositivité de l’AgHBs de 10 à 20%, traduisant de l’infection du virus de l’hépatite B, soulignant que cette dernière a pour conséquences les hépatites chroniques, les cirrhoses et les cancers de foie.
Au sujet des mesures prises pour contrecarrer la maladie, le conseiller a rappelé que le département de la santé a introduit en 2013, la vaccination de l’hépatite B à la naissance dans le cadre du PEV (programme élargi de vaccination), et inscrit dans son plan national de développement sanitaire le problème de l’hépatite B comme priorité de santé publique et créé un programme national de lutte contre les hépatites (PNLH.
Il rappelé, enfin, que toutes ces mesures s’inscrivent dans le cadre de la mise en oeuvre des engagements des autorités supérieures consistant à prendre en charge l’accès de tous aux moyens de prévention, au traitement, à la surveillance et au soutien.
Auparavant, le Représentant de l’OMS par intérim à Nouakchott, Dr Yacoub Ould Ahmedou a indiqué que l’hépatite virale, qui est une infection virale, s’attaquant au foie, se transmettant par contact avec le sang touche deux milliards de personnes dans le monde dont 350 millions vivent avec une atteinte hépatique chronique et que 600 mille en meurent chaque année.
Il a souligné également que le vaccin est une prévention sûre et efficace de l’hépatite B, précisant que l’inoculation utilisée depuis 1982 est efficace à 95% pour éviter l’infection par le HBV et ses conséquences chroniques.
Evoquant la lutte contre la maladie, le représentant de l’OMS a précisé que celle-ci repose sur des politiques qui visent à réduire la morbidité et la mortalité liées aux hépatites chroniques B et C par divers programmes de prévention et de contrôle: vaccination, sécurisation des produits biologiques, dépistage des populations à risque, sécurité des pratiques d’injection, éducation et sensibilisation des populations à risque et du grand public, veille sanitaire, services aux toxicomanes et alcooliques et le renforcement des soins.
Des conférences présentées à cette occasion ont démontré une forte prévalence de l’hépatite B chez les donneurs de sang, les femmes enceintes et les personnes âgées.

AMI

Publicité

Mauritel

Comments

  1. Using Chrome: Come to a decision clear out unwanted kept safety informaion enjoy bill figures as well as these types of?

  2. What is a fantastic complimentary running a blog internet site which are able to improve with information sites whilst others can improve with myself?

Speak Your Mind