Sawab : 400 militants dont des cadres démissionnent

victimegaza

Ils sont 400 membres du  parti nationaliste arabe (Sawab) à rendre leur démission. Ces démissionnaires, dont des hauts cadre du parti, accusent leur président, Abdessalam Ould Horma d’avoir cédé « aux pressions de l’Iran et de l’Occident et ses médias » face à l’exigence des militants du parti de tenir un meeting de soutien aux populations de Gaza et de l’Irak.

En outre, les démissionnaires reprochent à leur leader de prendre des « décisions unilatérales » qui engagent le parti « sans concertation préalable ».  Un constat fait depuis 2011 lorsqu’Ould Horma a commencé à sortir du cadre légal institué par le parti. Ould Horma est reproché par ses désormais ex-camarades de « s’accaparer des moyens du parti lors des campagnes législatives et municipales ». Cette fois, la goutte d’eau qui a fait déborder le vase, c’est le « refus » d’organiser un meeting de soutien aux Gazaouis et aux irakiens victimes d’agression des occidentaux et des américains.  C’est une véritable saignée, fait remarquer un observateur de la scène politique nationale.

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge