Scrutin départemental en France: une participation en légère baisse

Dans un bureau de vote à Saint-NazaireLes électeurs français retournent aux urnes ce dimanche pour le second tour de les élections départementales. A 17h, le ministère de l’Intérieur annonce des chiffres de participation en légère baisse par rapport au premier tour, de l’orde de 41,94%. Les premiers bureaux de vote ont déjà fermé, mais dans les grandes villes, les électeurs ont jusqu’à 20h pour glisser leur bulletin dans l’urne. RFI est en édition spéciale ce soir de 20h à 21h30 (heure française).

Le taux de participation au second tour des élections départementales en métropole s’élevait dimanche à 17h à 41,94%, soit près de six points de plus qu’au deuxième tour du scrutin cantonal de 2011 à la même heure (36,2%), selon les chiffres annoncés par le ministère de l’Intérieur.

Ce taux de votants est en revanche inférieur d’un point à celui enregistré dimanche dernier, au premier tour (42,98%).

A la mi-journée, 15,63% des électeurs avaient voté, un taux de participation inférieur de deux points à celui enregistré à la même heure dimanche dernier au premier tour du scrutin. Néanmoins, il faut préciser que ce taux de participation est plus important qu’au deuxième tour du scrutin cantonal de 2011 à la même heure.

La Haute-Corse est la meilleure élève avec une participation de 26%, suivie de l’Aude, des Landes et de la Dordogne. Participation également nettement supérieure à la moyenne en Ariège 22%, dans la Sarthe, les Alpes-de-Haute-Provence, le Gers et la Corrèze de François Hollande, où la gauche est menacée.

En revanche, c’est en région parisienne que les électeurs se sont le moins déplacés dans la matinée. Il est vrai qu’ils ont jusqu’à 20H00 pour se rendre aux urnes. La participation est ainsi de 6,39% en Seine-Saint-Denis, de 8% dans les Yvelines, de 9,08% dans l’Essonne, de 10,75% dans le Val-de-Marne et de 12,2% dans le Val-d’Oise.

- Jérôme Sainte-Marie est l’invité de l’émission Dimanche politique de 19h10 à 19h30 (président de l’Institut de sondage Pollingvox, ancien directeur général adjoint du CSA).

- Edition spéciale à partir de 20h avec Marie-Pierre de la Gontrie, secrétaire nationale du PS à la Justice, et aux libertés ; Geoffroy Didier, conseiller régional d’Île-de-France et secrétaire national de l’UMP, cofondateur de la « Droite forte » ; Jean-Christophe Lagarde, député-maire de Drancy (Seine-Saint-Denis) et président de l’UDI ; Yannick Jadot, député européen EELV ; Pascal Cherki, député de Paris et membre du bureau national du PS, « frondeurs » ; Thierry Solère, député UMP et vice-président du Conseil Général des Hauts de Seine ; Wallerand de Saint-Just, membre du bureau exécutif et trésorier du Front national.

Source: RFI

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge