SECURITE AEROPORTIAIRE: La S.A.M serait la première responsable de défaillance de sauvetage selon RMI Biladi

La société des aéroports de Mauritanie serait, selon un rapport d’inspection, bien antérieur au triste crash survenu du petit avion militaire, en juillet dernier, quelque part responsable de la dégradation de l’infrastructure aéroportuaire de Nouakchott.

Le rapport, pourtant précédent ledit crash, a souligné quelques anomalies dont justement la porte, reliant la zone de ceinture de sécurité et la fin de piste d’où décollent les avions, qui était fermée. En plus, il a signalé la présence de dunes de sable au niveau de la ceinture de sécurité.

Mystérieusement, ces deux anomalies ont contribué fortement à l’échec de l’opération de sauvetage qu’avaient tenté les sapeurs pompiers de l’aéroport de Nouakchott, pour sauver quelques passagers de l’avion militaire.

Pour accéder à la zone de ceinture pour parvenir à l’avion sinistré, les véhicules de sapeurs pompiers n’ont pas pu, puisque la porte était fermée à clé, et la personne qui détenait les clés était absente. Les véhicules de sauvetage ont fait donc le tour pour accéder à la zone de ceinture. Mais, arrivés à cette zone, les véhicules s’étaient enlisés dans des dunes de sables.

Le feu se propageait pour anéantir les passagers à l’intérieur de l’avion, et les sauveteurs étaient bloqués à quelques encablures à causes d’une dunette ou d’une porte fermée.

Source: :RMI Bilad

Publicité

Mauritel

Speak Your Mind