Sécurité: TPMN dénonce « des nominations racistes ».

Le mouvement Touche Pas à Ma Nationalité (TPMN) a dénoncé vendredi « le caractère raciste » des nominations opérées dans les rangs de la Sûreté Nationale en Mauritanie. « Sur une trentaine de nominations concernant des cadres de la police, les négro-mauritaniens sont totalement exclus, ce qui est devenu une habitude », s’est indigné le mouvement.

Dans un communiqué parvenu à Alakhbar, le coordinateur du mouvement Abdoul Birane Wane a fustigé que ces nominations soient « fondées sur le simple critère racial et tribal », ce qui « démontre le visage raciste du régime du général Ould Abdel Aziz qui, par ses pratiques racistes, défend les intérêts de la seule communauté arabo-berbère au détriment des noirs. Ces nominations de honte ne constituent plus une gêne pour le régime raciste », a-t-il indiqué.

« TPMN, qui fait du partage du pouvoir une des conditions d’un équilibre au sein de l’Etat, dénonce ces nominations arbitraires qui traduisent le mépris du régime du général à l’endroit des négro-mauritaniens. Le constat est amer, les négro-mauritaniens sont exclus de tous les secteurs. Dans ces conditions peut-on parler d’un Etat? Peut-on parler d’un seul peuple uni? Peut-on parler d’égalité? », s’est-il interrogé.

Le mouvement a prévenu que des « telles pratiques ne peuvent plus être tolérées. Il est temps que la question de la coexistence soit reposée pour que les mauritaniens se prononcent sur la volonté de vivre ensemble ou de se séparer. Il est devenu évident que l’Etat raciste, l’Etat d’Apartheid ne laisse plus le choix aux noirs. Les négro-mauritaniens ont besoin de savoir s’ils sont de ce pays ou non ».

Source: ALAKHBAR

Publicité

Mauritel

Speak Your Mind