SECURITE:Des sociétés de sécurité se soulèvent contre le retrait de leurs autorisations par le ministère de l’Intérieur

Des responsables de sociétés de sécurité et de gardiennage se sont soulevées contre le retrait de leurs autorisations par le ministère de l’Intérieur et de la Décentralisation, jugeant que c’est « décision inique constituant une première en son genre ».
Dans une lettre adressée au ministre de l’Intérieur, et dont Sahara média a reçu une copie, ces responsables déclarent que les sociétés de sécurité privées « ne sont pas au service du ministre » et que ce n’est pas lui « qui les a constitué à l’origine » et que partant de cela, « vous n’avez pas le droit (le Ministre) de prononcer leur dissolution », peut-on lire dans la lettre.
Les responsables de ces sociétés, qui déclarent qu’elles ont été autorisées dans le cadre de la loi n°25/2009 et son décret d’application, est arrivé au moment où ils « s’attendaient à ce que les sociétés civiles soient empêchées de mener des activités de sécurité privée, conformément à la loi que vous avez préparée et à sa promulgation » et pour que le marché « de la sécurité publique offre les plus grandes opportunités d’emploi et de réinsertion aux membres des forces armées et de sécurité partis à la retraite ».
Ces responsables indiquent que ce comportement « contraire à la loi », fait perdre à l’Etat sa crédibilité « par le non respect des critères sécuritaires et sociaux » et peut même inciter certains « à agir en fonction de ce qu’il pense juste, chose qui peut avoir des répercussions négatives sur l’existence même de l’Etat », conclut la lettre.

Source: SAHRAMEDIA

Toute reprise partielle ou totale de cet article  devra faire référence à  www.rimweb.info 

Toute reprise partielle ou totale de cet article doit faire référence à www.rimweb.net

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge