Séminaire sur la sécurité: L’Asecna face à ses usagers

Le Séminaire Annuel  sur la gestion de la SécuritéLe Séminaire Annuel  sur la gestion de la Sécurité est depuis quelques années un rendez-vous entre l’ASECNA et ses usagers à la veille des Instances Statutaires de juillet. Pour 2015, cet atelier a été organisé le 24 Juillet à Nouakchott autour du thème «Qualité de service fourni par l’ASECNA dans ses espaces ». Ce séminaire est un cadre d’échanges avec les principaux clients de l’Agence pour recueillir leurs appréciations sur les services fournis par les différents centres opérationnels de l’ASECNA. Cette année, l’Association des Transporteurs aériens Francophones (ATAF), l’Association Internationale du Transport Aérien (IATA), la Fédération internationale des Associations de Contrôleurs Aériens (IFACTCA) et le Bureau Régional Afrique de l’Ouest et du Centre de l’Organisation Internationale du Transport Aérien (OACI/WACAF) ont pris part à l’atelier. Chacune de ces structures a fait un exposé sans complaisance sur la qualité des services rendus par l’ASECNA.

L’exposé de l’OACI a tout d’abord mis en exergue quelques chiffres. Ainsi, en 2013, on a enregistré 3,1 milliards de passagers qui ont emprunté l’avion dans le monde, 26.000 aéronefs en services, 1000 compagnies régulières, plus de 4000 aéroports et 170 centres de navigation aérienne. On estime qu’en 2030, on devrait atteindre 6 milliards de passagers et 59 millions de vols. Pour faire face à cet accroissement prévu du trafic et aux défis qui se poseront en termes de sécurité et de sureté, la communauté internationale s’est donnée deux feuilles de route. Le Plan Mondial de Navigation Aérienne (GANP) 2013-2028 et le plan Mondial de Sécurité Aérienne (GASP) 2014-2016.

Au niveau de la région AFI, les priorités de mise en œuvre des services de navigation aérienne se basent sur les objectifs cible d’Abuja qui portent sur la réduction du taux d’accidents, la sécurité de piste, l’impact sans perte de contrôle (CFIT), la perte de contrôle en vol (LOC-1) et la certification des aéroports. En 2014, quatre Etats membres de l’ASECNA ont dépassé 60% de taux de mise en œuvre de ces objectifs. Ce nombre était de cinq en juillet 2015. L’objectif pour l’OACI est que cinq autres pays membres de l’ASECNA puissent s’ajouter à la liste.

De l’avis de Monsieur Mam Sait JALLOW, Directeur Régional du Bureau de l’OACI, les pays membres de l’ASECNA ont fait des efforts certains dans l’atteinte des objectifs fixés pour la région AFI, même si des efforts sont encore à fournir dans certains domaines.

La représentante de l’IATA a fait le point des incidents de sécurité enregistrés dans chaque FIR et relevé les difficultés notées dans certaines zones spécifiques de l’espace ASECNA : problèmes de communication, faible couverture radar, surcharge des contrôleurs, etc. Elle a cependant noté de réelles améliorations dans les performances opérationnelles de l’ASECNA. Elle a ensuite prôné une concertation permanente entre l’IATA et l’ASECNA pour les besoins de fourniture de services de qualité mais également pour la fixation des niveaux des redevances perçues par l’Agence. Le Représentant de l’ATAF qui regroupe 16 compagnies aériennes d’Afrique, de l’Océan Indien et de France a également félicité l’ASECNA pour l’amélioration continue de ses services, même s’il souligne également des insuffisances dans certains domaines. Il en est de même de l’IFATCA dont le représentant a, au nom des contrôleurs aériens, mis en exergue la qualité des services fournis par les centres opérationnels de l’ASECNA. Il a néanmoins attiré l’attention sur la nécessité pour l’ASECNA de veiller particulièrement à doter ses centres en effectifs suffisants et à organiser des quarts de travail qui ne surchargent pas les contrôleurs.

La Commission de Vérification de la Sécurité (CVS) a ensuite fait un exposé qui souligne que de manière générale, les performances sécurité de l’ASECNA se sont améliorées au cours de l’année. Ce rapport insiste sur l’implantation effective de la culture sécurité qui se manifeste par un report plus systématique des évènements sécurité.

Sur tous ces points, le Directeur Général Amadou Ousmane Guitteye et les principaux responsables de l’ASECNA ont apporté des réponses et indiqué que l’Agence est engagée dans un processus d’amélioration continue qui consiste à faire des analyses de plus en plus fines des évènements sécurité pour rechercher les facteurs contributifs en vue de partager les retours d’expérience et ainsi aboutir à de meilleures performances.

THIAM

Source: Le calame

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge