Sénégal: Abdoulaye Wade menace Macky Sall et indique que son fils est blanc comme neige…

La situation politique au Sénégal est rythmée ces derniers jours surtout après la sortie du procureur spécial Alioune Ndao, sans compter le démenti formel du premier ministre Abdoul Mbaye accusé de blanchiment d’argent sur l’argent de Habré.


Cela a suscité la colère des libéraux qui demandent son départ à la Primature : « pour une bonne image du Sénégal, Abdoul Mbaye premier ministre du Sénégal doit démissionner » a laissé entendre hier, Serigne Mbaye Ndiaye ancien porte parole sous le magistère de Wade.

‘’Nous ne voulons pas d’un PM blanchisseur d’argent. Le Premier ministre a reconnu avoir recueilli de l’argent appartenant à Hissène Habré, mais assure l’avoir encaissé avec l’assentiment des autorités sénégalaises d’alors, dans la mesure où le délit de blanchiment n’existait pas à cette époque » ajoute l’ancien porte parole du gouvernement Sénégalais sous le magistère de Wade.

Selon Serigne Mbacké Ndiaye, le PM parle de diffamation à son encontre, estimant que si cet argent était sale, il n’allait pas ‘’passer dans une aussi prestigieuse et sérieuse banque que la BCEAO, l’institution financière commune aux pays membres de l’Union économique et monétaire ouest-africaine.

Hormis cette sortie de Serigne Mbaye Ndiaye, les anciens ministres libéraux menacent de faire des déballages sur le président Macky Sall. « Si ces gens veulent la guerre, ils l’auront » a soutenu Abdoulaye Baldé ; ce sera déballage pour déballage » dit-il.

Pour Abdoulaye Baldé, Macky Sall et ses camarades essaient de tuer ses adversaires politiques pour mieux régner : « c’est de la peine perdue » indique M.Baldé. Il indique qu’il ne bougera pas du pays, car il n’a peur de rien. « Je suis dans un combat politique et je vais mener mon combat jusqu’au bout » ajoute t-il à ses propos.

Avant de rappeler : « le président Macky Sall a été cité dans une affaire de blanchiment d’argent lorsqu’il était dans l’opposition. Nous allons mener ce combat et on ne peut le faire qu’en restant au Sénégal » explique t-il avec forcer et d’un ton amer.

Pendant ce temps, l’ancien président Abdoulaye Wade menace l’actuel chef de l’Etat et défend son fils. Il a dit à ses proches que le cas Karim n’est pas une réalité avant d’ajouter que le président Macky Sall fait de la diversion.

Wade dit que son fils répondra à la convocation et apportera toutes les preuves de l’origine licite de ses biens. « Je n’en dirai pas plus, laissons seulement la justice faire son travail. On verra bien » poursuit Wade ; des propos que Wade a déclarés après la sortie du procureur spécial Alioune Ndao.

Selon Wade, « les nouveaux dirigeants sont bousculés par les réalités quotidiennes et ils veulent maintenant faire de la diversion pour faire oublier aux populations les problèmes de la vie ». Wade de menacer à Macky Sall ; « demain fera jour et les Sénégalais sauront la vérité ». En tout cas, il dit que lui et ses camarades ne se laisseront pas faire. Mieux, les libéraux promettent de descendre dans la rue. « Mon fils Karim est blanc comme neige » déclare Abdoulaye Wade.

 

Source:Cridem

Publicité

Mauritel

Speak Your Mind