Sénégal : Affaire Karim : Trois opposants entendus à la DIC pour offense au chef de l’Etat et trouble à l’ordre public

Dakar le 20 avril 2013 © rimweb.net -Les responsables libéraux, Bara Gaye et Mamadou Lamine Massaly, et de celui de la convention Bara Gayedémocratique Bokk Gis-Gis, Thierno Lô, ont été auditionnés vendredi jusque tard la nuit, pour offense au chef de l’Etat et trouble à l’ordre public.

Suite à l’arrestation de Karim Wade lundi dernier dans le cadre de la traque des biens mal acquis, ces derniers avaient fait des sorties fracassantes contre Macky Sall et ses ministres.

D’abord Lamine Massaly, soutenait dans le chaud des évènements : «Macky Sall nous e…S’il y a un voyou au Sénégal, c’est bien lui…». Cueilli hier par les limiers de la DIC pour des propos «offensants au chef de l’Etat et au peuple sénégalais» et trouble à l’ordre public, le président des jeunesses wadistes a catégoriquement nié, soutenant que ces propos ont été déformés par la presse.

Pendant ce temps, le patron de l’union des jeunesses travaillistes libérales (UJTL), Bara Gaye qui accusait le président Sall de blanchiment d’argent a maintenu ses propos.

Ce qui n’est pas le cas pour Thierno Lô, ancien libéral et actuel vice-président de la convention démocratique Bokk Gis-Gis, dirigée par Pape Diop, ex-président du Sénat.

M. Lô qui disait connaître des homosexuels dans le gouvernement d’Abdoul Mbaye, a lui aussi dit que ses propos ont été transformés par les médias.

Quoi qu’il en soit, ces trois responsables politiques ont été entendus puis libérés tard la nuit, sur convocation.
Ndiack FAYE

Publicité

Mauritel

Speak Your Mind