Sénégal An 54 Quelle Indépendance, Monsieur Le Président ?

indexLes puristes se posent encore des questions sur la chute du discours à la Nation du président de la République, le 3 avril. En clôturant son speech par un ronflant « Bonne fête d’indépendance », Macky Sall renvoie à toute manifestation sauf celle précise du lendemain : l’article défini (le, la l élidé) est plus précis que le partitif « de » qui n’englobe que partiellement, par définition ;il eût été préférable à l’imprécision. Ainsi, faute de se référer à celle du lendemain, le président de la République aura fait allusion à toute fête marquant la célébration de l’accession à la souveraineté suprême. Pour tout pays l’ayant en commun avec le Sénégal. Donc dont le Sénégal ?

Le besoin de précision, en ce moment solennel, ne saurait souffrir du moindre doute. Déjà, le discours était un ramassis de déclarations de bonnes intentions, comme si toutes les occasions antérieures n’avaient pas suffi à préciser les idées du président de la République.

Certains passages, au demeurant, ne dépareraient pas du communiqué hebdomadaire du conseil des ministres où « dans sa déclaration, le président de la République a rappelé le calendrier des activités qu’il a menées durant ces derniers jours, de la Casamance à Bruxelles, en passant par Yamoussoukro et Berlin », sans oublier que, quelques jours auparavant, il était à Paris dans le cadre se la rencontre entre le Sénégal et ses partenaires techniques financiers.

Indépendance Cha Cha ?

Le 3 avril au soir, revenu harassé d’un long périple, Macky Sall, à son habitude, n’a pas su communiquer. On a senti plus le besoin moins d’informer que de verser dans la redondance. Peut-être la répétition est-elle pédagogique.

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge