Sénégal : Attaque rebelle contre un cantonnement militaire repoussée en Casamance


L’Armée sénégalaise a repoussé, lundi en fin de matinée, une attaque rebelle contre le cantonnement militaire de Goudomp, un département de la région australe du Sénégal minée par plus de 30 ans de conflit indépendantiste.

 

 

 

 

 

 

 
«Ce matin, des hommes armés venus de la frontière sénégalo-bissau-guinéenne ont attaqué le cantonnement militaire de Goudomp, voulant prendre en otage des militaires. Ces derniers ont vite riposté et usé d’armes lourdes pour avorter l’attaque», indique une source militaire jointe sur place par koaci.com.

Elle souligne que pour le moment, aucune perte en vie humaine de l’un ou de l’autre côté n’a été notée, et que l’armée poursuit les patrouilles dans cette partie où est basée le front sud du Mouvement des Forces Démocratiques de la Casamance (MFDC, rébellion qui a éclaté en 1982) disputé par les chefs combattants César Atoute Badiate et Ousmane Niantang Diatta.

Dans la nuit de vendredi dernier, des hommes armés ont attaqué la commune de Kafountine, située dans le front nord du MFDC, où règne Salif Sadio qui, début décembre, avait libéré 08 otages dont 06 militaires détenus depuis un an.

Lors de l’attaque de Kafountine, deux rebelles et trois civils ont trouvé la mort. Le ministre des Forces Armées, Augustin Tine, annonce l’ouverture d’une enquête.

Hier à Paris, l’association Sos Casamance a lancé «un appel solennel» au Gouvernement sénégalais et au MFDC «pour une reprise urgente et sans condition de dialogue de paix, seule gage de sécurité et d’avenir pour la paix en la Casamance».

L’actualité sénégalaise est aussi marquée par ces «deux jours sans pain», une initiative débutée ce lundi matin par la fédération nationale des boulangers du Sénégal (FNBS)

 

KOACI

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge