Sénégal : Engagement du combat politique pour la libération de ses militants en prison, le Pds se radicalise

SénégalAprès le verdict de la cour suprême confirmant le délibéré de la cour de répression de l’enrichissement illicite, les leaders du Parti Démocratique sénégalais avaient déclaré que désormais ils allaient engager le combat politique pour faire libérerKarim Wade Rechercher Karim Wade et les autres responsables en prison depuis quelque temps. Ceci d’autant plus que les voies de recours judiciaires internes avait été épuisé.
Hier à l’occasion du meeting duFront Patriotique Rechercher Front Patriotique pour la défense de la République à la place de l’Obélisque, les leaders du Pds ont sommé la mobilisation de leurs militants à qui ils ont demandé de se radicaliser pour faire face à « ce régime despotique » du Président Macky Sall.
«Ce sera une lutte de longue haleine. Il faut que le peuple se prépare, la jeunesse en particulier. Organisez-vous dans les quartiers en comités, entrainez-vous à la résistance, parce que nous sommes en période de résistance. Nous demandons au pouvoir de respecter les droits constitutionnels de l’opposition, qu’il gouverne et qu’il donne des résultats au peuple s’il en est capable », a martelé Mamadou Diop Decroix.
SelonOumar Sarr Rechercher Oumar Sarr la nouvelle posture du Parti démocratique sénégalais n’est difficile à comprendre. En meeting ce vendredi à la place de l’obélisque, le coordonateur du Pds à déclaré que «Maintenant il n’y a plus de défense, on ne fera qu’attaquer».
Il aussi fait savoir queKarim Wade Rechercher Karim Wade reste le qu’un seul candidat du Pds : «Nous n’avons qu’un candidat et c’est Karim Wade. Et si Macky ne le libère pas nous irons le chercher à Rebeuss et battre campagne jusqu’à ce qu’il soit élu », a indiqué le coordonateur du Pds.
EtOumar Sarr Rechercher Oumar Sarr d’ajouter, «Nous engagerons le combat. Et ce sera une phase nouvelle de notre combat. Nous allons nous organiser, nous allons tout faire pour arracher la libération de Karim et l’ensemble des otages politiques. C’est une nouvelle phase de notre combat. Nous allons discuter entre nous pour mieux nous organiser, les attaquer, les attaquer encore et encore jusqu’à ce qu’ils fuient».

Sidy Djimby Ndao, Dakar

Source: koaci.com

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge