Sénégal : les jeunes du Parti Socialiste demandent à Macky Sall de démissionner pour permettre la tenue des présidentielles en 2017

Sénégal 1Le débat continue au tour de la date de tenue des futures élections présidentielles. Les jeunes socialistes a fait hier une sortie pour demander au président de la République Macky Sall Rechercher Macky Sall de démissionner pour permettre la tenue des élections en 2017. Le Forum des Jeunes Socialistes qui faisait le bilan des trois en compagnonnage en a profité pour revisiter des questions d’actualités du moment.
La démission du Président de la République Macky Sall Rechercher Macky Sall au moment opportun pour la tenue des prochaines élections présidentielles, c’est la proposition des membres du Forum des Jeunes Socialistes. Ces jeunes frères d‘Ousmane Tanor Dieng qui faisaient face à la presse pour décliner leur appréciation des trois années de gestion de la coalition Benno Bokk Yakkar.
Les amis d’Abdoulaye Gallo Diao, statuant sur la question de la réduction du mandat du président de la république diront que le Président de la République doit respecter sa promesse faite pendant la campagne pour réduire son mandat de 2 ans. Selon eux Macky Sall Rechercher Macky Sall est le seul habilité à mettre un terme à ce débat qui a fini de placer les Sénégalais dans l’incertain.
«En ce qui concerne le président Macky Sall, le respect de ses promesses fusent elles électorale, est une garantie de la crédibilité de l’institution qu’il incarne. Quelles seront les conséquences politiques et juridiques de la tenue d’un referendum, pour uniquement réduire le mandat présidentiel en cours ? La modification de l’article 27 (la durée du mandat du Président de la République est de sept ans. Le mandat est renouvelable une seule fois. Cette disposition ne peut être révisée que par une loi référendaire) de la présente constitution permet-elle de réduire le mandat en cours du président Sall élu depuis 2012 ?
Ce précédent pourrait être dangereux voire lourd de conséquences néfastes pour la sacralité, la stabilité de la plus haute institution de notre République. Dès lors la meilleure option qui s’offre au Président Macky Sall, pour respecter son engagement électoral serait de démissionner le moment opportun. Dans tous les cas il appartient au conseil constitutionnel, de trancher juridiquement ce débat, en disant le droit », a déclaré Abdoulaye Diao, coordonnateur du forum des jeunes socialistes.
Concernant la coalition Benno Bokk Yakkar, ils diront que la volonté de consolider les acquis de BBY et de renforcer son partenariat est réelle et que pour sa structuration dépend d’un certain nombre de choses. « Il faut d’abord que le président Sall cesse d’être le président de la République, le président de Apr, de « Macky 2012 » et de Benno Bokk Yakkar pour éviter des conflits d’intérêts, ensuite la coalition n’a pas besoin de présidence pour bien agir mais d’une équipe soudée et dynamique».
Sur la question de la candidature unique ou plurielle de la coalition Benno Bokk Yakkar, les jeunes socialistes se veut clair, la candidature unique pourrait être un handicap voire une source de perte du pouvoir. Mais d’une autre côté, ils appellent les leaders de partis ne pas quitter unilatéralement la coalition BBY pour opposer une candidature au président Sal ce qui de leur point de vue peut s’avérer contre-productif.
S’expliquant sur le nouveau de règlement intérieur de l’assemblée nationale, les jeunes socialistes disent que ce n’est pas le Parti Socialiste Rechercher Parti Socialiste qui est visé par cette réforme des textes du parlement et qu’il n’est pas pertinent de mettre en place un groupe parlementaire à moins de 2 ans des législatives comme le font savoir certains de leurs camarades de parti.

Sidy Ndao, Dakar

Source: Koaci.com

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge