Sénégal : « Macky Sall a décidé de garder Karim Wade en prison jusqu’en 2017″

MACKY -KARIM  -RIMWEB.NETSuite au deuxième mandat de dépôt servi au fils de l’ancien chef de l’Etat, les avocats de Karim Wade ont décidé d’accélérer la cadence par la saisine de toutes les juridictions compétentes, y compris celles internationales. D’ores et déjà, l’un des défenseurs du fils d’ l’ancien Président du Sénégal, en l’occurrence Me Amadou Sall est d’avis que « Macky Sall a décidé de garder Karim Wade en prison jusqu’en 2017 ».

Face au « banditisme d’Etat », les avocats de Karim Wade n’excluent « aucune juridiction » pour dire la justice à la suite du deuxième mandat de dépôt contre leur client. Dans les colonnes du journal L’Observateur, Me Amadou Sall et compagnie demandent à l’Etat de respecter la décision de la Cour suprême qui a disqualifié Antoine Diome comme Substitut à la Cour de répression de l’enrichissement illicite (Crei).

« On envisage tout. Parce qu’on a affaire à du banditisme d’Etat. Aucun moyen ne sera mis à l’écart pour que la justice soit dite. L’Etat du Sénégal, dans toutes ses branches, est un Etat hors-la-loi qui ne respecte ni les institutions internationales ni sa propre loi. Il utilise la justice comme un instrument de règlement de comptes politiques », a souligné Me Amadou Sall joint au téléphone par L’Observateur bout du fil. « Toutes les Cours seront saisies, telles que la Cour suprême, la Cour de la CEDEAO… », a fait savoir l’avocat de Karim Wade.

Revenant sur la décision de la Cour de répression de l’Enrichissement illicite (CREI) de garder encore Karim Wade dans les liens de la détention préventive, les avocats de la défense accusent le Président du Sénégal, Macky Sall. « Nous avons des informations précises que Macky Sall a décidé de garder Karim Wade pendant 5 ans. On ne va pas l’interroger. On va encore attendre six mois pour lui servir un autre mandat de dépôt, ainsi de suite jusqu’en 2017. C’est comme ça que Macky Sall compte faire. La justice est rendue au nom de Macky Sall, mais pas au nom du peuple (…).

Nous n’appelons pas ça un deuxième mandat de dépôt, mais une prise d’otage, parce que c’est absolument illégal. Il n’est pas possible, techniquement, de faire une deuxième inculpation, puisque les mêmes faits ne peuvent pas servir de fondements à deux poursuites. Il est déjà poursuivi pour enrichissement illicite, pour les mêmes faits, on ne peut pas le poursuivre à nouveau pour enrichissement illicite. Tout le monde est d’accord que c’est un règlement de comptes politiques », confie Me Amadou Sall.

Pour rappel, Karim Wade a été interpellé le 15 avril dernier pour enrichissement illicite. Après deux jours de garde-à-vue, le fils de l’ancien Président du Sénégal a été déféré au parquet le 17 avril. Depuis cette date, il est gardé à la prison de Rebeuss (Dakar).

Source: Afrik

Toute reprise partielle ou totale de cet article doit faire référence à www.rimweb.net

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge