SÉNÉGAL : péripéties d’une indépendance (1944-1960)

indexDE LA CONFÉRENCE DE BRAZZAVILLE (1944) A L’INDÉPENDANCE DU SÉNÉGAL (1960), que de chemin parcouru dans la revendication légitime de notre droit à la souveraineté nationale ! « OUI » à l’indépendance des colonies françaises, affirmait le Général Charles de Gaulle. « Mais dans le cadre d’une communauté franco-africaine », s’empressait-t-il de préciser ! Cette option de la France coloniale divisa la classe politique africaine. De Gaulle proposa alors l’organisation d’un grand référendum pour consulter les populations des colonies. Et entama un grand périple aux allures d’une campagne. A son arrivée à Dakar, le 26 août 1960, les deux grandes figures de l’arène politique sénégalaise, L.S.Senghor et Mamadou Dia, sont absents, en ces heures décisives. Il revint au jeune maître Valdiodio Ndiaye de faire face au géant De Gaulle ! (Vidéo-décryptage sur cette phase charnière de l’histoire du Sénégal)
DE LA CONFÉRENCE DE BRAZZAVILLE (1944) A L’INDÉPENDANCE DU SÉNÉGAL (1960), que de chemin parcouru dans la revendication légitime de notre droit à la souveraineté nationale ! « OUI » à l’indépendance des colonies françaises, affirmait le Général Charles de Gaulle. « Mais dans le cadre d’une communauté franco-africaine », s’empressait-t-il de préciser ! Cette option de la France coloniale divisa la classe politique africaine.
De Gaulle proposa alors l’organisation d’un grand référendum pour consulter les populations des colonies. Et entama un grand périple aux allures d’une campagne. A son arrivée à Dakar, le 26 août 1960, les deux grandes figures de l’arène politique sénégalaise, L. S. Senghor et Mamadou Dia, sont absents, en ces heures décisives. Il revint au jeune maître Valdiodio Ndiaye de faire face au géant De Gaulle ! JAMRA a le plaisir de partager une Vidéo-décryptage sur cette phase charnière de l’histoire du Sénégal.
Source: Dakaractu.com

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge