Sénégal-Tchad : Hissein Habré victime d’une attaque cardiaque, ses avocats décident de porter plainte contre le médecin et le régisseur de la prison

Les avocats d’Hissein HabréRien ne va plus pour Hissein Habré. Et pour cause l’ancien président tchadien a été victime d’une attaque cardiaque depuis sa cellule à la prison de Cap Manuel. Se sont ses avocats qui l’ont confié lors de leur conférence de presse ce vendredi à Dakar. A cet effet, Me Ibrahima Diawara et Me François Serres comptent déposer une plainte contre le directeur de la prison du Cap Manuel, Ali Konté Bâ, mais aussi une autre contre le médecin de la prison.
Les avocats de Hissein Habré Rechercher Hissein Habré comptent traduire devant la justice le directeur de la prison du Cap Manuel, Ali Konté Bâ Rechercher Ali Konté Bâ ainsi que le médecin de ladite prison pour « non assistance à une personne en danger ». La défense leur reproche d’avoir négligé la situation de l’ancien Habré. A les en croire, Hissein Habré Rechercher Hissein Habré était malade depuis la nuit du lundi 8 au mardi 9 juin. Mme Habré ayant constaté l’état de santé de son mari, a saisi le directeur de la prison pour lui demander l’assistance d’un cardiologue.
Selon Me Ibrahima Diawara, le directeur de la prison a montré une mauvaise volonté évidente en déclarant devoir informer la direction de l’administration pénitentiaire. Non sans préciser que le médecin de la prison a refusé de venir et Hissein Habré Rechercher Hissein Habré a passé 48 h sans soins.
C’est ainsi qu’il a fait une rechute le mardi. Après plusieurs tentatives, confie Me Diawara « le médecin de la prison s’est enfin présenté pour voir l’état de santé de l’ancien président Tchadien. C’est ainsi, qu’il a appelé une équipe de cardiologues pour une intervention d’urgence ».
Accusant le régisseur et le médecin de la prison du Cap Manuel Rechercher Cap Manuel de non-assistance à personne en danger, les avocats de la défense menacent de saisir la justice. Ils ont déclaré par ailleurs que Habré fera tout ce qui est en son pouvoir pour ne pas comparaître dans ce procès qu’il juge comme un « faux procès ». Ils estiment que Mbacké Fall Rechercher Mbacké Fall n’a pas le droit de faire comparaître Habré par la force, car, la comparution est un droit pas une obligation.
La défense a rappelé que la question de la comparution d’un accusé à son procès est un droit et non une obligation. Me François Serres a réitéré la détermination de l’ancien président tchadien à ne pas prendre part à « ce procès impossible ; parce que l’instruction ayant été inéquitable ».
Pour l’avocat français, ce procès n’a qu’une feuille de route : la condamnation définitive de son client Me François Serres a dénoncé « l’implication et la prise totale en main de ce procès par des ambassades étrangères et des juristes français qui travaillent dans l’ombre et conduisent ce procès ».

Sidy Ndao, Dakar

Source: koaci.com

 

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge