Sénégal : Tir groupé sur Amath Dansokho pour avoir déclaré «Le pays est en danger»

Amath dansokhoLa sortie du ministre d’Etat et conseiller du président de la république Macky Sall, Amath Dansokho Rechercher Amath Dansokho publiée hier sur Koaci, continue de faire des mécontents dans les rangs de la mouvance présidentielle. En effet pour avoir déclaré « le Sénégal est en danger », le président d’honneur du Pit Rechercher Pit (Parti pour l’Indépendance et le Travail) est devenu en quelque heure l’ennemi numéro 1 des lieutenants de Macky Sall.
C’est d’abord le porte parole du gouvernement, le ministre Omar Youm Rechercher Omar Youm qui s’est vertement attaqué à Amath Dansokho. Pour le ministre de la décentralisation et des collectivités locales, cette dernière sortie du ministre d’Etat est d’une maladresse grossière qui ne repose sur aucun fondement. Et Me Omar Youm Rechercher Omar Youm d’inviter Dansokho de prendre ses responsabilités.
« Nous considérons que ce que Amath Dansokho Rechercher Amath Dansokho à dit est une grosse maladresse qui ne se fond sur aucun argument valable. Parce qu’il avait la possibilité d’en parlé avec le président de la république en privé. Il se trouve qu’il ya des personnes qui varient dans leurs discours en fonction du cadre du débat ou parce que on leurs a refusé une faveur. On l’invite tout simplement à prendre ses responsabilités», à fustigé l’ancien ministre de la justice qui s’exprimé en marge d’une rencontre sur le Plan Sénégal Emergent et l’acte 3 de la décentralisation à Saly (Ouest).
Après Youm c’est au tour du Secrétaire d’Etat, Youssou Touré Rechercher Youssou Touré de monter au créneau. Et comme à l’accoutumé il n’a pas mis de gans pour répondre à Dansokho.
Pour Youssou Touré, le Sénégal est un pays de démocratie où chacun est libre de donner son point de vue même si Dansokho est tenu par une certaine réserve dit-il, en revanche dire que le pays est en danger est « exagéré ».
«Nous sommes en démocratie et les gens ont la liberté d’exprimer leur point de vue. Par rapport à des questions nationales. Je crois que le ministre d’Etat, Amath Dansokho, est un allié du président Sall ; certes, sur certains points, il a une obligation de réserve, mais il n’a dit que ce qu’il pense. De ce point de vue, il n’y a pas de problème. Mais de là à dire qu’il y a un danger qui plane sur ce pays, je ne le pense pas», a dit le patron du réseau des enseignants de l’APR.

Sidy Ndao, Dakar

Source: koaci.com

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge