Sénégal: Une mission de l’IGE prochainement dans les banques, pour traquer les bénéficiaires des salaires indus

bulletin de paie

Le gouvernement demandera au président Macky Sall d’autoriser l’envoi d’une mission de l’Inspection générale d’Etat (IGE) à la Direction de la solde et dans les banques au Sénégal, pour identifier les bénéficiaires des salaires des agents de la Fonction publique décédés, vivant à l’étranger ou ayant abandonné leur poste, a déclaré lundi le ministre de la Fonction publique, du Travail et des Relations avec les institutions, Mansour Sy.

« Le Premier ministre [Abdoul Mbaye] va saisir le président Macky Sall pour l’autorisation d’une mission de l’IGE à la Direction de la solde, dans le but de savoir qui perçoit les salaires des agents décédés, vivant à l’étranger ou ayant abandonné leur poste, entre autres » irrégularités, a annoncé M. Sy en marge d’une réunion ministérielle sur l’audit physique des agents de la Fonction publique.

Cette rencontre présidée par le Premier ministre Abdoul Mbaye a réuni, outre Mansour Sy, d’autres ministres, dont Amadou Kane (Economie et Finances), Aminata Touré (Justice) et Abdoulaye Daouda Diallo (Budget).

Des responsables de l’Agence de l’informatique de l’Etat (AIDE), le directeur adjoint à la Vérification générale, entres autres représentants de l’Etat, ont participé à cette rencontre au cours de laquelle les premiers résultats de l’audit physique des agents de l’Etat ont été dévoilés.

« Cette mission de l’IGE ira jusqu’aux banques, pour constater tout ce qui a été fait et [savoir] qui a pillé notre administration », a martelé M. Sy qui présentait à la presse une note de synthèse de l’audit physique et biométrique de la Fonction publique.

Un document compilant des résultats de cet audit physique et biométrique lancé en novembre dernier a révélé plusieurs irrégularités dans la Fonction publique.

« Dans le fichier de la [Direction de la] solde, des agents de l’Etat décédés bénéficient toujours de salaires. Nous les avons identifiés dans un listing », a déclaré le ministre de la Fonction publique, du Travail et des Relations avec les institutions.

Assurant que des mesures seront prises pour récupérer les salaires indûment perçus, Mansour Sy a dans la foulée égrené un chapelet d’irrégularités qui minent le fonctionnement de la Fonction publique.

« Il y a plusieurs agents de l’Etat qui, très nombreux, résident à l’étranger depuis des années pour leur propre compte. Et ils sont régulièrement payés par la Direction de la solde », a-t-il révélé en faisant pour la presse une synthèse des résultats de l’audit.

Des assistants techniques étrangers n’exerçant plus de fonction au Sénégal depuis des années perçoivent encore des salaires de l’Etat. « C’est curieux, mais nous en avons identifiés plusieurs », a-t-il ajouté avec étonnement.

Énumérant les irrégularités, Mansour Sy a fait état de « plusieurs agents qui ont été identifiés, qui sont payés régulièrement et sont inconnus de leur ministère [de tutelle] et des services déconcentrés ».

Il a fait état de quelque 2.378 agents dont les cas sont reversés dans le chapitre des contentieux confirmés et validés dans le cadre de l’audit physique et biométrique des agents de la fonction publique.

« Pour ces contentieux confirmés, non seulement nous allons demander la suspension des salaires, mais il faut engager des procédures pour faire des ordres de recettes et recouvrer les salaires indus », a dit M. Sy

Publicité

Mauritel

Speak Your Mind