Sénégal: Wade sur l’affaire Lamine Diack «les déballages du complot dont je faisais état en 2012, viennent de commencer»

Abdoulaye Wade et Lamine DiackL’affaireLamine Diack a connu un nouvel épisode avec le prolongement de la garde-à-vue du coordonnateur du Pds, Omar Sarr, isolé au commissariat du port depuis Vendredi. Mais aussi et surtout avec la sortie de Me Wade qui était resté muet depuis la mis en nue de cette affaire.
Hier, Me Abdoulaye Wade par la voix de son chargé de communication s’est exprimé pour la première fois sur ce qu’il convient d’appeler désormais les « bombes de Lamine Diack  ». L’ancien président a indiqué les déballages du complot dont je faisais état en 2012, ne font que commencer ».
«Nous avons informé tôt le matin notre Secrétaire général national, Me Abdoulaye Wade depuis Paris, aussitôt après l’interpellation d’Oumar Sarr chez lui par les policiers, avant d’en faire avec tous les autres responsables», a confié Mayoro Faye, chargé de Communication du Pds.
Et de poursuivre : «déplorant cette interpellation, qu’il a jugée une offense de trop, Me Wade a tenu à porter à notre connaissance que les déballages du complot contre ma personne dont je faisais état en 2012, viennent de commencer».
Dimanche le journal le Monde auteur de l’article à fait son mea-culpa. Dans un texte d’information, le journal français à déclaré que « Les déclarations de Lamine Diack, n’implique pas directement le Président Macky Sall ». Samedi, les avocats de l’ancien président de la fédération d‘athlétisme ont diffusé un communiqué qui indique que «Lamine Diack n’a jamais remis la moindre somme d’argent au candidat Macky Sall ».
Vendredi, le journal Le Monde révélait que Lamine Diack, ancien président de la Fédération internationale d’athlétisme (Iaaf), avait avoué aux enquêteurs de l’Office central de lutte contre les infractions financières et fiscales avoir reçu 1,5 million d’euros destinés à une campagne pour battre l’ex-président Wade lors de l’élection présidentielle sénégalaise de février 2012. En échange,Lamine Diack  s’était engagé à couvrir les pratiques de dopage de la Russie et retarder des suspensions d’athlètes russes.
En attendant de savoir quelles formations politiques ou structures de jeune auraient reçu l’argent de Lamine Diack  en 2012, les Etats majors de plusieurs partis dont Rewmi, Fsdb/J et d’autres, ont déjà réagi pour s’en défendre.

Sidy Djimby Ndao, Dakar

Source:  koaci.com

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge