Sénégal/Limogeage PM : Mimi Touré paye les frais de sa défaite

mimitoure

Comme il fallait s’y attendre, Mme le premier ministre sénégalais, Aminata Mimi Touré a été démis de ses fonctions ce vendredi dernier par le Président sénégalais Macky Sall. Rimweb.net l’avait pourtant dit au lendemain de sa défaite suite aux élections locales et départementales organisées le 29 juin au Sénégal. Le vin est tiré pour la désormais ancienne Première Ministre du Sénégal, la deuxième après Mame Madior Boye sous l’ère Wade.

Enfin, la décision était tombée vendredi soir après l’entrevue entre Mimi Touré et le Président Macky Sall sur initiative de ce dernier. Une décision qui n’a surpris personne. Car selon toute vraisemblance, Mimi était attendue à ce point de non retour du Président Sall qui lui a fait payer les frais de sa cuisante défaite face à Khalifa Sall, maire sortant de Dakar et de Grand Yoff.  Pourtant Mimi Touré avait fait de la résistance face à l’irrésistible. Selon beaucoup d’observateurs de la scène politique sénégalaise, en toute logique celle qui était considérée comme une dame de fer dans ce qu’il était convenu d’appeler la traque des biens supposés mal acquis ou l’affaire Karim Wade, devrait démissionner au lendemain de sa défaite avant d’attendre son limogeage. En dépit de la sortie de son camp appelant le Président Sall à la compréhension et faisant l’éloge du travail de Mimi Touré, le couperet est tombé.

Aujourd’hui, il n’est plus question de parler de Mimi Touré, mais des noms qui circulent pour son remplacement. Parmi ceux-ci, celui du Ministre de l’économie et des finance, Amadou Ba, du Ministre de l’Intérieur, Abdoulaye Daouda Diallo, de Mohamed Ndione chargé du programme Sénégal Emergent, de Aly Ngouille Ndiaye, ancien ministre de l’Energie qui a raflé à Linguère lors des élections locales, Augustin Tine, ministre des Forces armées, Oumar Youm, ministre de l’aménagement du territoire. Mais celui qui semble plus crédible selon la presse et les milieux politiques sénégalais, c’est le ministre délégué en charge du budget, Mouhamadou Mokhtar Cissé, ancien DG des douanes. Son nom circule plus que les autres. Apolitique, le Président Sall, le préserverait des « vautours » politiques. Ce qui laisse supposer qu’en dépit de sa bonne position, Macky Sall, envisagerait une autre hypothèse.

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge