Si le dialogue ne sera pas relancé, dans quelle direction le destin va conduire notre pays ?

ely abdellahy-fbEly Abdellahy : Depuis 3 jours, nous ne faisons que suivre ce qui se passe dans la rencontre entre la COD et la Majorité. Mais depuis 3 jours, nous restons sur notre soif, ignorant tout des vrais échanges entre ces protagonistes de la scène politique. Des fois, certains observateurs distillent des informations optimistes faisant part d’un accord imminent entre les parties, des fois, on nous dit que les 2 parties sont au bord de la rupture et qu’il n’y a rien à tirer de la rencontre.

Et, pis, lorsque les délégués des 2 camps se sont séparés mercredi soir, on nous a asséné une information pêchant par manque criant de précision: « les 2 parties ont suspendu la rencontre ». De quel genre de suspension s’agit-il? Est-ce que c’est une suspension provisoire ou définitive? Est-ce que les gars vont se retrouver encore ou pas? Qu’est ce que tous ces gens vont faire avec la date butoir fixée auparavant pour le dépôt des listes? Qu’est ce que tous vont faire avec Messaoud? Qu’est ce que tous vont faire avec la crise politique qui semble désormais être reconnue de facto par ceux qui en niaient l’existence? En fait, j’ai pu perso retenir que, pour important qu’il ait été, le dialogue) national conduit par Messaoud, Boidiel et Ould Horma, il n’a quand même pas abouti à une vraie sortie de crise. Comme l’a remarqué Messaoud qui avait lancé une initiative en faveur de retrouvailles entre les protagonistes. Alors, si le dialogue ne sera pas relancé, dans quelle direction le destin va conduire notre pays qui tant besoin de paix sociale pour ne pas dire de paix tout court. Je crois que les heures qui suivent seront décisives.

 

Toute reprise partielle ou totale de cet article doit faire référence à www.rimweb.net

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge