Signature d’un nouveau protocole d’accord Mauritanie – UE

Signature d'un nouveau protocoleLa Mauritanie et l’Union Européenne ont signé, vendredi matin à Nouakchott, un nouveau protocole d’accord dans le domaine des pêches pour une durée de 4 ans.
L’accord a été signé, côté mauritanien par le chef de notre délégation à ces négociations, le conseiller technique du ministre des pêches et de l’économie maritime chargé du contrôle maritime, M. Cheikh Ould Ahmed Ould Bayé, et côté européen par le chef de la délégation de l’UE, M. Stephaan Depypere, directeur des affaires internationales et des marchés au commissariat européen.
Les deux parties ont exprimé leur satisfaction pour les résultats de ces négociations étendues sur une durée de 16 mois et ayant permis de préserver les intérêts de chacune des parties.
Le nouveau protocole d’accord aura permis à la Mauritanie de préserver les acquis déjà réalisés tels la pêche exclusive des céphalopodes et des sardinelles par les pêcheurs nationaux.
Au terme du nouveau protocole d’accord, les navires européens sont tenus de poursuivre le transbordement des pélagiques, le débarquement du poisson de fond au port de Nouadhibou, la mauritanisation de 60% des équipages maritimes.
A cela s’ajoute le recouvrement de la taxe de 2% des produits pêchés et son orientation à la sécurité alimentaire à travers la distribution gratuite et la vente, à des prix symboliques, dans le cadre des programmes exécutés par la société nationale de distribution du poisson.
Le nouveau protocole réduit les pêcheries autorisées à la flotte européenne de 300.000 T, prévus dans l’ancien protocole, à 225.000 T, d’où une économie de 75.000 T dans le cadre de l’aménagement de la ressource halieutique.
Par conséquent, la contrepartie financière a été ramenée à 55 millions d’Euros dans le nouveau protocole contre 67 dans l’ancien. Aussi, le prix du thon a doublé passant de 35 à 70 Euros, ce qui contribue à réduire l’écart financier enregistré dans l’ancien protocole.
Le nouveau protocole renforcera les recettes du trésor public d’une enveloppe de 100 millions d’Euros à laquelle s’ajoute celles générées par les activités connexes au profit du port, de la main d’oeuvre maritime et des filières professionnelles.

Source: Ami

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge