Signature d’un protocole de gestion du projet Campagne nationale pour en finir avec les MGF/E

rotocole de gestionLa ministre des Affaires Sociales, de l’Enfance et de la Famille, DR Fatima Habib et l’ambassadeur d’Espagne en Mauritanie, SEM Antonio Torres-Dulce Ruiz ont procédé mercredi àNouakchott à la signature du protocole de gestion du projet« Campagne Nationale pour en finir avec la mutilation génitale féminine/ excision (MGF/E) ».
Ce projet, qui sera opérationnel dans 8 wilayas du pays, vise à mettre fin à la pratique de la mutilation génitale féminine considérée comme un mal social qui entravent le développement intégral des filles. Il est le fruit de l’engagement commun des deux pays dans la lutte contre les violences à l’égard des femmes.
Dans le discours qu’elle a prononcé, à cette occasion, la ministre a indiqué que laMauritanie est résolument engagée, depuis ces dernières années, dans une dynamique de promotion des droits humains, d’instauration d’un Etat de droit et d’amorce d’un développement économique et sociale durable.
Elle a ajouté que c’est dans ce cadre que le gouvernement a inscrit la lutte contre toutes les formes de violences faites aux femmes et aux filles dans ses options stratégiques et lui accorde un intérêt particulier dans son plan d’action triennal pour la période 2015-2017 et ses perspectives d’avenir.
DR Fatma Habib a souligné que si le projet est modeste à l’échelle financière, il est pertinent quant à la nature des réponses qu’il adresse à la lutte contre les mutilations génitales féminines en terme de renforcement des capacités et d’approche de communication axées sur la présentation d’argumentaires religieux, médicaux et sociaux qui montrent que les MGF engendrent des conséquences nuisibles à la santé de la femme et de la fille et leur occasionnent des problèmes sociaux.
L’ambassadeur d’Espagne a précisé, quant à lui, que le projet est basé sur une stratégie de communication partagée avec les acteurs qui travaillent dans l’éradication des MGF, la société civile et les institutions publiques, ajoutant que l’utilisation des mass média est fondamentale dans la promotion des droits humains et de changement des coutumes traditionnelles néfastes.

Source : AMI

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge