Sit-in de l’OTMF devant l’ambassade de Mauritanie à Paris : Un pari plutôt réussi! – [Vidéo]

Ils étaient nombreux à répondre à l’appel l’Organisation des Travailleurs Mauritaniens de France(OTMF) principal syndicat des mauritaniens deFrance.

manif franceTrès remontés contre les conditions de durcissement de l’enrôlement, l’OTMF a enfin décidé à la suite de rencontres infructueuses avec les services de l’Ambassade, et un courrier officiel au président de la République Mohamed Ould Abdel Aziz, de faire un Sit in «pour dénoncer le caractère raciste de cet enrôlement ».

Mr Sow Mamadou le secrétaire général du syndicat explique à kassataya qu’ils (le syndicat) ont fait toutes les démarches préalables afin que les autorités allègent les conditions et les critères d’enrôlement. Mais malheureusement dit-il « les autorités n’ont pas daignés faire un geste ni les répondre ».

Quant à Diabira Hammadi, il mettra l’accent « sur le refus des autorités d’enrôler les mauritaniens munis d’un récépissé » (document administratif qui vaut un titre de séjour) délivré par les autorités administratives. Et la conséquence « est que les candidats au renouvellement du titre de séjour ou à la régularisation administrative » (ancien sans papiers) se retrouvent dans un certains vicieux.

Mr Sow abondera dans se sens en soulignant que « ceux qui était dans ce cadre en situation irrégulière en France, le deviennent en Mauritanie » au moment où ce pays hôte les octroie des papiers.

La mésentente entre les mauritaniens de l’étranger et sa mission diplomatique est née, depuis que ces derniers conditionnent le recensement à la présentation d’un titre de séjour en cours de validité (document octroyé par les autorités françaises).

Le syndicat affirme « que même Ould Taya avait accédé à nos demandes lors du recensement de 1998 en retirant l’obligation de présentation du titre de séjour ».

Avec la massification de la foule, certains ont voulu forcé la barrière de sécurité, les policiers français ont répondu par des jets de gaz lacrymogène. Bilan quelques éternuements et un blessé qui sera pris en charge par les sapeurs pompiers. Un petit groupuscule a déjoué la vigilance des services de sécurité pour s’infiltrer dans les locaux de l’ambassade afin de l’occuper pendant une heure.

Certains manifestants scandant « recensement pour tous » ou « Aziz raciste » brûleront un portrait du président pour traduire leur mécontentement.

Ni l’ambassadeur Ould Brahim Khlil, ni le premier conseiller ne sont venus rencontrés les manifestants pour écouter leurs doléances.

L’OTMF se réunira ce dimanche 28 Avril pour tirer le bilan de ce Sit in et réfléchir sur les actions futures à mener.

Pour rappel cet enrôlement qui a débuté courant 2011 a été fortement contesté par le mouvement Touche Pas à Ma Nationalité (TPMN) aussi bien enMauritanie qu’à l’étranger. Et malgré le meurtre de Lamine Mangane à Maghama(lors d’une marche) et l’arrestation de certains sympathisants aussi bien àNouakchott qu’à Kaédi, les autorités sont décidées à arriver au terme de ce recensement.

Diallo Saidou dit Thierno
Source : Kassataya

Publicité

Mauritel

Speak Your Mind