SNIM : Le silence assourdissant des élus

Takioullah EiddaVoilà 36 jours que la grève frappe de plein fouet la Ville de Zouerate. 36 jours de revendication de setting, de meeting, de négociations, de confrontation durant lesquels des familles ont été privées de rationnement en denrées alimentaires, privées de soins, privées de protection contre les abus et les menaces liés à ce conflit qu’on croit insoluble et pourtant prévisible depuis bien longtemps.

Durant ces 36 jour, aucun Député ni Sénateur de la Ville de Zouerate n’a fait la moindre déclaration publique, n’a pris la moindre initiative régionale ou nationale dans le but de sensibiliser l’opinion publique nationale sur les tenants et les aboutissants de ce conflit, dont les répercutions touche chaque Mauritanien où qu’il s’y trouve.

Aucun Député ou Sénateur n’a pris l’initiative de rencontrer l’ADG de la SNIM, encore moins le Président de la République, le tout afin de rapprocher les points de vue ou encore trouver une solution à ce conflit perpétuel et dommageable pour la Mauritanie toute entière.

Alors, à quoi bon avoir un Sénateur ou un Député s’il ne peut porter les problèmes de ses électeurs, les problèmes de sa région au centre névralgique du pouvoir et mettre celui au courant de la stricte et parfaite vérité-réalité de la situation qui prévaut dans son conté?

À quoi bon sert un Sénateur ou un Député s’il n’est pas capable de prendre à bras le corps la défense des intérêts de ses électeurs et ceux de sa région? Absolument rien!

Chose est certaine, les institutions et leurs représentants n’ont de sens que s’ils peuvent matérialiser sur le terrain, et dans la réalité de tous les jours, leur utilité pour le citoyen et le pays.
Maître Takioullah Eidda, avocat
Québec, Canada

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge