SNIM : L’échec de la gestion clanique de Md Abdellahi Ould Loudaa nous donne un nouveau «mai 1968» à Zouerate en … mai 2013

Il y a quelques semaines, précisément le 24 avril dernier, je lançais un cri d’alarme sur ce même portail relativement à la mauvaise gestion qui contributiongangrène la SNIM. J’écrivais entre autres que «les journaliers sont en grève presque tous les jours et travaillent dans des conditions prohibitives au regard des standards internationaux.


La direction des ressources humaines de la SNIM est incapable d’intégrer ces ouvriers ou de respecter les engagements pris avec eux, dans les conditions et les délais convenus. Le Conflit se fertilise et du coup, se répercute sur la production et la cohésion de la SNIM
Aujourd’hui, un mois plus tard, la ville de Zouerate est à feu et, presque, à sang.

Les ouvriers ont fini par faire justice eux-mêmes. Malheureusement, ils se sont pris à la mauvaise cible : les autorités locales. Pourtant, ces autorités ont tout fait pour que leurs doléances légitimes soient résolues.

Le Wali a personnellement saisi les hautes autorités et l’ADG de la SNIM, Md Abdellahi Ould Loudaa, mais l’indifférence de celui-ci et le silence étourdissant des autres ont fini par convaincre les gens de Zouerate qu’il ne faut s’y attendre à rien.

En réalité, la faute des événements d’aujourd’hui à Zouerate incombent exclusivement et entièrement à Md Abdellahi Ould Loudaa, ADG de la SNIM, qui par ses multiples manœuvres a fini par anesthésier le Président de la République, avec des fausses informations, des rapports tronqués, des analyses infondées et évidemment biaiseuses.

En effet, depuis des années que ces ouvriers se font exploités par les cadres de la SNIM, amis et complices de longue date de Ould Loudaa; depuis des années, ces ouvriers protestent et revendiquent leurs droits; depuis des années ces ouvriers demandent qu’on respecte les engagements pris à leur égard par la SNIM; rien y faire.

Ould Loudaa a sciemment laissé la situation pourrir, en couvrant les cadres de la SNIM, exclusivement ceux de Ewlad Ghalan, afin de leur permettre une surexploitation de ces ouvriers et en fin de compte, le maintenant de ces derniers dans des conditions abominables, sans électricité ni eau potable.

Il ne faut jamais oublier que plus de la moitié des salaires de ces ouvriers est amputées au profit et à l’avantage des «intermédiaires-employeurs»,qui sont eux-mêmes cadres de la SNIM. C’est inhumain, arbitraire, injuste et dégradant. La gestion de la SNIM par Ould Loudaa, en particulier la gestion de ses ressources humaines, est catastrophique : clanisée et tribalisée, elle a fini aujourd’hui par porter atteinte aux institutions de l’État et le respect de celui-ci.

Le Président de la République doit se réveiller et prendre le taureau par les cornes, pendant qu’il est encore temps, en confiant la SNIM à un leadership externe, crédible et compétent, lequel doit procéder immédiatement à un audit général et global de celle-ci. Le mandat de cet audit doit se focaliser à faire une analyse systémique de l’ensemble des paramètres de la SNIM et de son environnement social et politique, en rencontrant les cadres, les ouvriers, les autorités, voir des citoyens ordinaires de Zouerate.

Certes, des audits ont déjà été menés, mais leurs constats et conclusions sont rédigés d’avance, de sorte qu’ils n’ont aucune valeur de référence. La SNIM est aujourd’hui victime de ses cadres et de la gestion intestine de Ould Loudaa, axée sur l’enrichissement illicite et le trafic d’influence.

À titre d’exemple, du matériel acheté pour le projet Guelb 2, argent sonnant par la SNIM, est réformé, sous toutes sortes de prétextes, à ses propres cadres, lesquels finissent, à leur tour, par le lui louer à coups de millions d’ouguiyas!!!! Pire, la SNIM refuse d’embaucher directement des ouvriers afin de les obliger à passer par les guichets des intermédiaires, qui sont en fait, ses propres cadres et gestionnaires!

Ces exemples ne sont que la pointe de l’Iceberg. Encore une fois, la SNIM a besoin aujourd’hui plus que jamais d’une compétence de gestion externe, capable d’imposer un leadership et d’apaiser les tensions sociales récurrentes. À défaut, c’est prendre le risque de voir la fin de la SNIM dans le chaos et l’irrespect des symboles de l’État.

Mohamed Salek Zouerate

________________________________CHARTE___________________________________

« CONTRIBUTION » est un espace  où nos lecteurs peuvent s’exprimer en toute liberté de façon constructive et dans le respect de la CHARTE affichée.

·         Soyez courtois. N’envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.

·         N’envoyez pas de message inutile.

·         Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d’attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée ou en violation avec la loi.

·         Ne dévoilez pas les informations privées de qui que ce soit ( adresses, etc… ). de tels messages seront supprimés et leurs auteurs bannis des commentaires.

·         Pas de publicité. Ce forum n’est pas un espace publicitaire!

·         Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.

·         Lisez la politique de gestion des commentaires de RimWeb

·         Les auteurs de commentaires répétés (pollueurs) verront tous leurs commentaires á travers le site tout simplement retirés en un seul coup

Ainsi les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n’engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

                                                                                                                                     

 

Toute reprise partielle ou totale de cet article doit faire référence à www.rimweb.net

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge