SNIM : les bons gestes après le bras de fer

SNIMPrés d’un mois après la longue grève observée à partir du mois de janvier qui a fortement perturbé la production minière, le Conseil d’Administration de la Société Nationale Industrielle et Minière (SNIM) a tenu ses assises dans la cité minière de Zouerate le 30 avril dernier.
Une réunion au terme de laquelle les actionnaires (principalement l’Etat) ont décidé d’accorder aux employés 2 mois de salaires sous forme de gratifications au titre du bilan de l’année 2014.
Le CA a également dégagé une réserve de 500 millions d’ouguiyas (environ 1,70 millions de dollars) pour alimenter un fonds social.
Une troisième mesure porte sur une hausse de salaires de 10% au profit de certains employés ciblés suivant le mérite.

Commentant cette décision, Abdallahi Ould Mohamed dit Nahah, Secrétaire Général de la Confédération Générale des Travailleurs de Mauritanie (CGTM), a déclaré que ces décisions sont la preuve « que la Mauritanie et la SNIM ne sont pas dirigés par des responsables car ces mesures auraient dû être prises avant le mouvement de grève pour éviter l’énorme gâchis qui en a résulté ».
Au-delà de la réunion du Conseil d’Administration, les négociations entre la SNIM et les délégués des travailleurs se poursuivent.

Source: Le calame

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge