SOMELEC : Les travailleurs déposent une plateforme revendicative à leur direction.


Les travailleurs de la section syndicale de la Société Mauritanienne électricité (SOMELEC), affiliés à la CGTM, ont déposé la semaine dernière une plateforme de revendications portant sur un certain nombre de points qui auront pour effet, une fois mis en application, d’améliorer les conditions des travailleurs, déjà soumis à une grande insécurité de l’emploi et un travail précaire.

somelec1Ces travailleurs, dont la majorité sont encore des temporaires malgré plusieurs années passées à servir au sein de cette société, ont invité leur direction à entamer dans les meilleurs délais, des négociations autour de certains points qui figurent dans ce cahier de revendications. Parmi les doléances socioprofessionnelles transmises par les travailleurs à leur direction, on peut citer notamment :

La régularisation définitive et sans délai de la situation des temporaires ; l’application du procès-verbal de la réunion du 16 décembre 2012 relatif à l’organisation de l’élection des délégués du personnel ; l’amélioration de la qualité des médicaments et application du même traitement des soins pour l’ensemble du personnel de l’intérieur à l’instar de ceux de Nouakchott et Nouadhibou (voire article 63 de la CCGT et art.27 du statut personnel) ainsi que la prise en charge des soins médicaux pour les missionnaires ; augmentation de la prime eau pour tous les agents. Les travailleurs veulent aussi bénéficier des avances octroyées à l’occasion des fêtes religieuses, à l’instar de leur collègue de la SNDE. Ils ont aussi fustigé les conditions de travail et de sécurité pour les électriciens de réseau et personnel des centres, tout en demandant la mise à leur disposition régulièrement des outils de protection. Ils exigent aussi l’application de la prime de fonction à tout le personnel ainsi qu’une hausse de la prime de risque des électriciens et mécaniciens en plus du rétablissement de relève suivant le rendement.

Concernant le volet de mise à niveau et autre apport pour le personnel, les travailleurs ont demandé la formation et le recyclage pour tous ainsi que l’application des accords en matière de politique de logement du personnel (attributions et terrains). Ils ont par ailleurs réclamé la suppression totale de l’ITS et la reprise de l’usage relatif au pèlerinage à la Mecque suivant l’ancienneté. Ils ont également sollicité la régularisation des heures supplémentaires des agents des centres à Nouakchott et ceux de l’intérieur y compris pour les temporaires, ce qui passe notamment selon eux par la suppression pure et simple des quotas. Enfin ils ont revendiqué une revalorisation du poste de Chef de centre et prévision d’un effectif de 5 agents de quart par centres.

Il préciser que cette plateforme revendicative, recoupe l’ensembles des préoccupations socioprofessionnelles des employés de la société qui espèrent que leur employeur sera disposé à des négociations franches et sérieuses afin de garantir la quiétude et la paix sociales, longtemps malmenées en raison des agissements réfractaires de la direction. En attendant la satisfaction de ces points de revendications légitimes, les travailleurs de cette société se disent se disent disposés à négocier afin d’éviter la détérioration du climat social.

Rappelons enfin que les travailleurs de la SOMELEC affiliés à la CGTM ont récemment organisé une assemblée générale au niveau de l’ancienne maison des jeunes de Nouakchott, au cours de laquelle, ils ont fustigé l’attitude belliqueuse de leur direction qui avait fixé en commun accord avec les différentes organisations syndicales, la date des élections des délégués du personnel pour le 4 mars dernier avant de décider unilatéralement de se rétracter de cet engament sans aucune justification valable.

Source:Lecalame

Toute reprise partielle ou totale de cet article doit faire référence à www.rimweb.net

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge