Sortie de 35 ingénieurs d’état de l’école polytechnique

école polytechniqueLe ministre de la défense nationale, M. Diallo Mamadou Bathia, accompagné du ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, Dr Sidi Ould Salem, et du chef d’état-major général des armées, le Général de division, Mohamed Ould Cheikh Mohamed Ahmed El Ghazouani, a supervisé, lundi dans les locaux de l’école polytechnique à Nouakchott, la cérémonie de sortie de 35 ingénieurs, qui font parti d’une promotion composée de 40 élèves dont trois filles. Les sortants, repartis en trois spécialités: le génie électrique, le génie mécanique et le génie informatique, ont obtenu le diplome d’ingénieur d’état.

Cette promotion a été formée localement grâce à la coopération avec des écoles des pays frères et amis, en l’occurrence l’école polytechnique en Algérie, l’école El Mouhamediya des ingénieurs au Maroc, l’école nationale des ingénieurs de Tunis, l’école polytechnique au Sénégal et la coopération française.

La cérémonie, organisée à cette occasion, a été marquée par la remise du drapeau de l’école par le groupe des sortants à la deuxième promotion avant la remise des diplômes aux lauréats du génie électrique, du génie mécanique et du génie informatique.

Le ministre de la défense nationale a, à cette occasion, indiqué que la réalité aujourd’hui est que le plan de formation adopté est en train de donner ses fruits.

Il a ensuite précisé que l’effort de modernisation et de restructuration des forces armées et de sécurité intègre la formation et l’amélioration des enseignements conformément à la vision stratégique du commandant en chef des forces armées, le Président de la République, Son Excellence Monsieur Mohamed Ould Abdel Aziz.

Il a, dans ce cadre, souligné que les anciennes écoles (l’EMIA et l’école d’état-major) ont été renforcées et ont vu la qualité de leurs enseignements améliorée, ajoutant que de nouvelles écoles non moins performantes ont vu le jour (le lycée militaire, qui a largement contribué à l’inversion de la pyramide des Bacs, l’académie navale, qui a regroupé la formation de tous les métiers liés à l’air mer, l’école nationale d’aviation, qui forme les pilotes mauritaniens, l’école supérieure polytechnique, l’institut d’anglais et le collège de défense du Sahel).

Il a enfin souligné que les résultats déjà obtenus, 88% de réussite cette année, sont très encourageants pour la suite.

Pour sa part, le ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique a souligné que la sortie de cette promotion d’ingénieurs s’inscrit dans le cadre de la modernisation de l’enseignement supérieur dans notre pays en application des instructions du Président de la République, Son Excellence Monsieur Mohamed Ould Abdel Aziz, visant la disponibilisation de compétences nationales spécialisées dans tous les domaines liés au développement.

Il a par la suite ajouté que dans ce cadre les ingénieurs à l’école mauritanienne des mines ont été transférés au département des mines, du pétrole et du gaz à l’école supérieure polytechnique et la formation des ingénieurs à l’école nationale des travaux publics à Aleg à été transférée au département de génie civile à l’école polytechnique avec le transfert de cette école à un institut supérieur de formation professionnelle et technique relative aux travaux publics et urbains.

Il a fait savoir qu’un institut supérieur de formation professionnelle et technique des métiers des mines verra le jour très prochainement à Akjoujt et s’ajoutera à un institut préparatoire des grandes écoles des ingénieurs à l’école supérieure polytechnique qui est dans sa deuxième année.

Quand au directeur de l’école supérieure polytechnique, Colonel ingénieur Mohamed Ould Mohamed Mahmoud, il a indiqué que la sortie de cette promotion d’ingénieurs formés en Mauritanie n’est plus un rêve mais elle est devenue une réalité.

Il a précisé que cette école a été créée, avec son infrastructure, ses équipements académiques et son personnel, sur des fonds propres de l’armée nationale comme contribution aux efforts du développement humain national sous la supervision et le suivi directe de l’état-major général des forces armées.

Le colonel ingénieur Mohamed Ould Mohamed Mahmoud a ajouté que cette infrastructure oeuvre pour qu’elle soit un excellent pôle d’enseignement supérieur technique garantissant à la Mauritanie la formation de ses besoins en différentes compétences, docteurs et ingénieurs.

La cérémonie de sortie de cette promotion s’est déroulée en présence du secrétaire général du ministère de la défense nationale, du directeur général de la sûreté nationale, du chef d’état-major de la gendarmerie nationale, des chefs d’état-major de l’armée de terre et de la marine nationale, du commandant du regroupement général pour la sécurité des routes, du chef d’état-major de l’armée de l’air, du wali de Nouakchott ouest et de la présidente de sa communauté urbaine.

Source: AMI

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge