Spéciales Vacances d’Eté au CIMAN : Promotion de Made en Mauritania

Promotion de Made en Mauritania2
« Spéciales Vacances d’été » tel est l’intitulé d’une exposition de jeunes mauritaniens qui s’est tenue du 6 au 13 juillet dernier au CIMAN (Conservatoire International de Musique et des Arts de Nouakchott). L’exposition organisée en un mois a été soutenue par Super marché Salam , RJ Projet Consulting et JC Marketinf et Publicité.

L’exposition concoctée par les jeunes créateurs de mode dont Medina Ibrahima Ndiaye, Mariame Kane et Babacar Khalifa Diop vise à promouvoir le « Made in Mauritania et in africa » dans un contexte de globalisation avancé.

L’exposition qui se veut un coup de flash sur l’accoutrement local est une occasion, pour ces trois jeunes créateurs de promouvoir la consommation locale. Pour cette exposition collective, ils ont misés entre autre sur le wax, le bracelet perle, les chaussures en basin, des boucles d’oreilles. Une façon de « valoriser les choses minimisées »  me confie  Babacar. Kh. Diop étudiant en Musique et Guitare au CIMAN.

 Cet exposant , qui travaille essentiellement pour le moment à base de basin et de voile prône un retour aux sources vestimentaire sur un air réaliste : «  Je veux qu’on se rappelle de ce que les anciens portaient, même si les gens ne croient pas beaucoup à ce qu’on fait et qu’on n’a pas de moyens » .

Medina : une passionnée de Wax

MedinaLa promotrice du concept « Shakidina » Medina .I. Ndiaye pour cette exposition a créée un sac en wax avec l’Afrique en toile de fond. Une opportunité pour cette jeune photographe de 26 ans d’afficher «  ma culture » tant mauritanienne qu’africaine car pour elle il est important que : «  les gens s’habillent localement ». Comme les autres exposants, cette créatrice s’est attelée à se préparer pour cette présente expo en proposant des accessoires en wax, vêtement, des bracelets perles, des boucles d’oreilles et des bijoux aux visiteurs qui se sont succédés en masse dans la salle d’expo du CIMAN avant le début du carême .

Marieme Kane : de la comptabilité à la  création

Mariem KaneAssistante à la galerie Zeinart depuis un an, Marieme K. est à la 2e exposition. Avec une formation de broderie en main, elle se tourne désormais vers la création de mode « afin de montrer que l’art peut venir de nous aussi » convaincue qu’une « chose jolie peut devenir universelle ». C’est ce qui explique sans doute son désir de « promouvoir le made in mauritania » elle qui porte une attention particulière aux habits d’enfants.

 Les trois jeunes créateurs qui ambitionnent de contribuer à faire de la RIM , la capitale de la mode  misent sur plus de moyens afin que des rêves deviennent des réalités.

En attendant, ils souhaitent décentraliser une telle exposition collective. Une activité que Babi Sarr promoteur du CIMAN, considère comme « une grande première » pour son entreprise qui pourrait abriter de tel rendez-vous artistique par trimestre nous a –il confié lors de notre bref entretien.

Awa Seydou Tra

RIMWEB

 

Publicité

Mauritel

Speak Your Mind