Stade olympique de Nouakchott : Pourquoi donc avoir fermé ?

Stade_olympique_nkttt_52Le ministère des Sports a décidé de la réouverture du Stade olympique deNouakchott. C’était mardi dernier ! Après quatre mois de fermeture, le stade olympique de Nouakchott a été de nouveau rouvert au public.
Décision saugrenue, selon nombre de techniciens. Et pour cause… En juin dernier, le ministère des sports avait décidé de suspendre le stade olympique de toute compétition. Décision unilatérale prise après des informations de presse qui signalant de nombreuses fissures sous les gradins de la tribune couverte.
Ni les constructeurs chinois qui avaient réalisé cette infrastructure, ni les techniciens du stade et encore moins le dossier de cette infrastructure, n’avaient été consultés.
Interrogés en coulisse, tous ces trois réaffirmaient en substance que le stade dispose d’un garantie sécuritaire de 50 ans – qui devrait courir jusqu’en 2030 dès lors où c’est en 1980 qu’il a été inauguré- que les fissures en question étaient très négligeables et que le stade offrant encore toutes les garanties sécuritaires, était bel et bien capable d’accueillir du public.
Seulement, selon toujours en substance les interlocuteurs, il était nécessaire de respecter le nombre requis du public qui devait être limité à 10.000 (4000 places dans les tribunes couvertes et 6000 dans les découvertes).
Malgré tout, le ministère des sports maintenait sa décision, s’engageant toutefois à lancer au plus tôt, des travaux de réhabilitation du site. C’est ainsi que les compétitions sportives nationales (championnat de foot et éliminatoires de la coupe nationales) furent délocalisés au stade de la capitale dit stade Ould Bodiya et les adeptes du footing qui avaient l’habitude d’utiliser la piste synthétique, priés de quitter les lieux.
Quatre mois durant, les sportifs attendront que démarrent les travaux promis. En vain. De sources dignes de foi, le ministère des sports qui n’avait pas pris la précaution de s’en référer à qui de droit avant de décider de la fermeture du stade, n’avait pas entamé des discussions avec les entrepreneurs chinois pour la réfection du stade.
C’est bien après que des discussions auraient été entamées. Une expertise menée immédiatement sur place par ces derniers aurait conclu à la solidité du stade qui offrirait toutes les garanties de sécurité, pour au moins, quinze années encore. Ce serait donc fort du document sécuritaire présenté par les entrepreneurs chinois que le ministère des sports a décidé de rouvrir cette infrastructure.
Pour autant, des directives particulières devraient être observés dorénavant : le respect du nombre de places et l’interdiction au public de se retrouver sur la main courante. Par ailleurs, des travaux seraient engagés à la fin de la saison sportive qui porteraient sur la réfection des vestiaires, des toilettes et sur le renforcement de quelques gradins.
Une bonne nouvelle pour la Fédération mauritanienne de football qui, face à la fermeture du stade, réfléchissait sur le choix du stade qui devrait abriter les prochains matchs des Mourabitoune comptant pour les éliminatoires de la Coupe d’Afrique des Nations et qui devraient opposer la Mauritanie à la Gambie puis auCameroun. Livrer des rencontres retour ailleurs qu’à Nouakchott, aurait en effet coûté une fortune pour la Fédéaration de foot. Heureusement pour elle ! Finalement, ce sera donc à Nouakchott !

C.A

Source : L’Authentique

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge