Syndicat National des Etudiants de Mauritanie : Rapport de constatation

I- Introduction

Le présent rapport aborde des problèmes d’ordre académique rencontrés par les étudiants à l’université de Nouakchott entre octobre 2012 et mars 2013. Il met également l’accent sur des doléances qui ont de tout temps fait l’objet des dures contestations estudiantines mais jamais satisfaites.

snem_logo_newNotamment la question du transport et de la bourse, la nécessité de ré-équiper les bibliothèques et les laboratoires, la mise en place des salles d’informatiques…

L’objectif du Syndicat National des Etudiants de Mauritanie ici est d’attirer l’attention de l’administration universitaire et des autorités mauritaniennes en particulier mais aussi et surtout des parlementaires, de la société civile et des bailleurs de fonds qui ne cessent de financer l’Education et la formation dans notre pays.

De plus, par ce document le SNEM envisage de détruire cette perception que l’on a très souvent eu de lui et toutes ces étiquettes qu’on lui colle depuis toujours à savoir : « Syndicat délinquant ne connaissant que la violence dans le combat pour la revendication des droits des étudiants, ignorant ses objectifs et ce qui se passe, syndicat raciste et arabophobe des étudiants noirs sans revendications claires et précises, et animé par rien d’autres que la seule volonté de perturber la bonne marche des choses »

En effet, c’est une démarche qui est à la fois scientifique, psychologique, politique et citoyenne qui vient d’être épousée ici par le Syndicat National des Etudiants de Mauritanie. Tout d’abord, nous sommes partis d’une interrogation de départ (fruit des longues observations) qui n’est tout autre que : Quels sont les véritables difficultés que vivent les étudiants à l’université de Nouakchott ?

Pour trouver des réponses à la question, des étudiants ont été interviewés et une « foire aux problèmes » a été organisé à l’occasion de laquelle un « sac à problèmes » a été installé et la parole donnée aux étudiants. Tout étudiant désirant parler a eu le temps de le faire, tout comme chacun a eu le temps d’écrire son ou ses problèmes pour le mettre dans le sac ; d’où une démarche psychologique parce qu’ayant permis aux étudiants de se défouler.

En plus la démarche se veut politique parce qu’il s’agit aussi d’une interpellation, d’une invitation à la réflexion sur les conditions d’études et de travail à l’université de Nouakchott. Et enfin nous qualifions cette démarche de citoyenne ; dans la mesure où c’est une façon pour le Syndicat National des Etudiants de Mauritanie de contribuer au développement de l’université de Nouakchott en anticipant la réflexion sur l’état des lieux de l’université, qui ne saurait de toutes les façons être évitée, vu l’état actuel des choses.

En résumé ce rapport est le fruit des observations et des entretiens avec des étudiants des différentes facultés de l’université de Nouakchott. Il peut être dispatché en deux parties, une première partie qui fait le constat de l’année académique entre octobre 2012 et mars 2013. Elle relaye des difficultés auxquels les étudiants de l’université ont fait face depuis le début de l’année.

La deuxième partie s’accentue sur un certain nombre de points qui furent à l’origine de plusieurs vives contestations mais toujours négligés par les gouvernants.

Télécharger le Rapport de constatation:  CLIQUER ICI

Toute reprise partielle ou totale de cet article doit faire référence à www.rimweb.net

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge