Syrie: combats meurtriers autour d’un hôpital à Deir Ezzor

ville de Deir EzzorVingt soldats et miliciens ont été tués ce samedi 14 mai dans une attaque du groupe Etat islamique contre un hôpital à Deir Ezzor. Cette ville de l’est de la Syrie est en grande partie entre les mains des jihadistes, mais l’armée de Bachar el-Assad y est toujours présente. Les forces loyalistes contrôlent de nombreuses positions dans cette région, mais elles sont quasiment encerclées depuis plusieurs mois et coupées du reste du pays.

Depuis le début de l’année, l’organisation Etat islamique multiplie les attaques à Deir Ezzorpourdétruire les dernières poches de résistance de l’armée gouvernementale et surtout prendre le contrôle de l’aéroport militaire situé dans le sud de la ville.

Deir Ezzor est littéralement morcelée. Le nord et le centre sont sous la bannière noire des jihadistes. L’est et le sud où vivent encore 200 000 civils sont contrôlés par l’armée de syrienne.

Pour tenir leurs positions, les forces loyalistes sont appuyées par l’aviation. Les bombardements syriens et russes freinent quelque peu l’avancée du groupe Etat islamique. L’aviation intervient également en appui des troupes au sol auxquelles elle parachute régulièrement des aides en armes et en munitions.

Mais malgré les raids quasi quotidiens, les combattants jihadistes semblent déterminés à prendre cette ville dans sa totalité. Quartier après quartier, rue après rue, ils mènent une violente offensive.

Ce samedi les jihadistes ont donc bombardé un hôpital de Deir Ezzor et continuent de gagner du terrain dans cette ville de l’est de la Syrie, contrairement à d’autres régions où un net recul des jihadistes est observé depuis quelques mois.

Source: RFI

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge