Syrie: explosion particulièrement meurtrière à l’université d’Alep


En Syrie, des explosions ont été signalées, mardi 15 janvier, sur le campus de l’université d’Alep, touchant la faculté d’architecture et la cité universitaire où se tenait le premier jour de la session d’examens. Comme souvent, il est difficile d’avoir des informations fiables. Le bilan serait de 80 à 90 morts et des dizaines de blessés.

Selon les militants anti-régime, les explosions ont été provoquées par des tirs de missiles aériens, mais selon l’agence pro-gouvernementale Sana, ce sont « deux roquettes tirées par des groupes terroristes » qui ont causé ces destructions.

Marwan Abou Omar est basé à Alep et fait partie du réseau militant pro-révolution « Sham ». Selon des militants de son réseau, étudiants à la faculté de médecine sur le campus, ces explosions auraient été causées par des attaques aériennes des forces gouvernementales. Des informations difficiles à vérifier :

« C’étaient des bombardements massifs par des avions Mig. Deux missiles ont été tirés sur le bâtiment de la faculté d’architecture, ce qui a causé des destructions très importantes. L’université d’Alep se situe dans une zone à l’ouest de la ville qui est encore sous le contrôle des forces du régime d’Assad », raconte Marwan Abou Omar.

A l’heure où je vous parle, on m’a dit que 90 personnes y ont été tuées, poursuit-il. L’université d’Alep est la plus importante de Syrie. Beaucoup de jeunes viennent d’autres provinces pour y faire leurs études. Mais depuis la révolution, c’est devenu très difficile pour les gens en dehors d’Alep de se rendre à l’université. Donc elle a été fermée lorsque les combats ont commencé à Alep, puis elle a été rouverte, uniquement pour les étudiants de la ville d’Alep et pour ceux qui peuvent s’y rendre. Mais après cette attaque ce mardi, elle va sans doute fermer à nouveau.
Plus de 126 personnes ont été tuées ce mardi dans la ville d’Alep, la plupart à l’université, surtout des étudiants qui passaient des épreuves, car nous sommes en période d’examens, donc la plupart de ceux qui ont été tués étaient des étudiants ».

Toute reprise partielle ou totale de cet article doit faire référence à www.rimweb.net

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge