Syrie: le régime de Damas veut reconquérir l’ensemble d’Alep

forces-gouvernementales-syriennesEn Syrie, la violente offensive lancée par le régime et ses alliés sur les quartiers de l’est d’Alep, contrôlés par une coalition jihadiste et islamiste, s’est poursuivie, hier, vendredi 23 septembre. Les bombardements, accompagnés de combats au sol, auraient tué une trentaine de civils, selon l’Observatoire syrien des droits de l’homme (OSDH).

Toutes sortes d’armes sont utilisées dans le pilonnage de l’est d’Alep : des mortiers, des canons de gros calibre, des avions, et aussi des hélicoptères. Les bombardements, d’une violence inouïe, ont visé les quartiers proches des lignes de démarcation qui coupent la ville en deux. Les destructions sont considérables et les services de secours dépassés.

Selon des témoignages recueillies par des agences de presse, des immeubles sont entièrement rasés et des habitants se trouveraient sous les décombres. Les victimes se comptent par dizaines.

Damas veut reconquérir toute la ville

Ce pilonnage s’est accompagné d’une offensive de l’armée syrienne et de ses alliés au sol. Leur objectif est clairement d’occuper, dans une première étape, les quartiers de Ramoussa et de Cheikh Saïd, au sud de la ville.

Damas n’a d’ailleurs pas caché son intention de reconquérir toute la ville. Des sources militaires ont précisé que le pilonnage pouvait durer des heures ou des jours avant l’assaut final, qui est maintenant possible après l’arrivée de renforts, dont des milliers de Libanais, d’Iraniens et d’Irakiens.

Selon des sources à Alep, l’armée gouvernementale a commencée à grignoter du terrain au sud de la ville. Les combats se déroulent à l’arme automatique et à la grenade, parfois d’une maison à l’autre, dans une zone urbaine densément peuplée. Les snipers de l’armée syrienne et de ses alliés surplomberaient, désormais, le quartier de Cheikh Saïd.

Source: RFI

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge