Syrie: le régime perd sa plus grande base dans la région d’Idleb

Des combattants rebellesLe régime de Bachar el-Assad a subi un nouveau revers : une coalition formée de rebelles et de membres d’al-Qaïda s’est emparée mardi de la plus grande base de l’armée syrienne dans la province d’Idleb.

Al-Mastouma, le plus grand camp de l’armée syrienne dans la province d’Idleb, est tombé en moins de 48 heures. L’offensive d’al-Nosra, la branche armée d’al-Qaïda dans la région, et de ses alliés avait débuté dimanche soir. Le camp Al-Mastouma regroupait des milliers de soldats et une importante quantité d’armements. C’était surtout l’une des dernières positions militaires encore tenues par le régime de Bachar el-Assad dans la province d’Idleb.

Désormais, l’armée régulière n’y dispose plus que de quelques points d’appui, notamment l’aéroport militaire d’Abou Douhour et la petite ville d’Ariha. Ce mardi soir, Ariha a été à son tour le théâtre de violents combats entre des rebelles et l’armée du régime. La province d’Idleb est d’une importance stratégique cruciale : située à la frontière avec la Turquie, c’est par elle que transite une part importante des livraisons d’armes vers les rebelles.

En même temps, au nord-est de la Syrie, 170 combattants de l’organisation Etat islamique ont été tués en 48 heures par des frappes aériennes de la coalition internationale dans la province de Hassaké. Les forces kurdes ont pu reprendre une vingtaine de villages dans la région, a indiqué l’Observatoire syrien des droits de l’homme.

Source: RFI

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge