Syrie: une frappe de la coalition contre une prison de l’EI fait 57 morts

Selon l’Observatoire syrien des droits de l’homme, une frappe aérienne menée par la coalition internationale contre une prison tenue par le groupe Etat islamique dans la région de Deir Ezzor, en Syrie, a fait 57 morts, dont la plupart des civils.

Le raid a eu lieu lundi à l’aube, selon l’OSDH. Il a visé une prison tenue par le groupe Etat islamique dans la ville de Mayadine, au sud-est de Deir Ezzor. Quarante-deux prisonniers civils et 15 membres du groupe Etat islamique, dont des gardes et des détenus, ont été tués dans cette frappe. Pour attiser la colère de la population contre la coalition internationale, qualifiée par la propagande jihadiste de « campagne croisée », l’EI a exposé les corps des victimes dans une rue.

La coalition internationale menée par les Etats-Unis affirme dans un compte-rendu avoir mené un raid dans la région, sans parler précisément de la prison. « La destruction de certaines installations a réduit la capacité de l’Etat islamique à mener des attaques terroristes », a indiqué un officier américain à l’agence Reuters. Cette dernière précise qu’une enquête a été ouverte pour évaluer les informations de l’Observatoire syrien des droits de l’homme.

Située dans l’est de la Syrie, non loin de la frontière irakienne, Mayadine est l’une des premières villes contrôlées par le groupe Etat islamique à Deir Ezzor, en 2013. Elle abrite des dizaines de milliers de réfugiés de Raqqa et d’Irak, dont de nombreuses familles de jihadistes, indique notre correspondant à Beyrouth, Paul Khalifeh. Elle est souvent la cible de raids aériens américains, syriens ou russes, qui font des victimes parmi les civils.

Selon l’OSDH, 500 civils au moins ont été tués en Syrie par les avions de la coalition internationale depuis le début, il y a un mois, de l’offensive contre la ville de Raqqa, la capitale autoproclamée du groupe Etat islamique.

Source: RFI

Publicité

Mauritel

Speak Your Mind