Tadamoun: Une opportunité pour dépasser la problématique de l’esclavage….

sidina_300x200Cccom : A Monsieur le Ministre Directeur Général de Tadamoun,

A son Excellence Monsieur le Premier Ministre,

A son Excellence Monsieur le Président de la République

Vous avez une opportunité corrective d’une certaine approche d’exclusion des Maires et populations, à ne pas manquer pour :

1- Éradiquer la pauvreté et dépasser la problématique politisée de « l’esclavage ».

2- Porter le pays à court terme (moins de 10 ans) sur la liste des pays émergents par l’enseignement communautaire intensif, gratuit et performant.

Tout d’abord permettez-moi de vous rappeler l’oubli dont font l’objet les communes rurales du pays (moteur du développement local souhaité) et de vous conter un incident survenu hier dans ma Commune (Maaden El ervane) de mépris aux Maires et populations justifiant ma demande rappel immédiat de tous les missionnaires actuellement en course effrénés dans les différentes Wilayas du pays pour la programmation de projets douteux qui excluent les Maires et les populations.

Je ne doute pas que vous ne cautionnez pas le mépris des Maires dans leurs territoires et encore moins les populations, ni ne cautionnez les programmes improvisés à la hâte dans le simple but de liquider rapidement les importants fonds de 8 milliards d’ouguiyas de l’Agence de Tadamoun.

Je traiterai donc ces questions en 4 chapitres :

1- Rappel de l’oubli des Maires.

2- Le mépris des Maires et des populations par la mission de Tadamoun à Maaden

3 – L’entretien téléphonique avec la mission à Aoujeft.

4 – Une opportunité pour dépasser la problématique de l’esclavage.

1- Rappel de l’oubli des Maires.

Si l’oubli des Maires de Mauritanie n’est hélas pas nouveau et hérité des anciens systèmes :

Les Communes rurales en Mauritanie n’ont pas de Ministère de décentralisation propre. Elles sont reléguées comme un service « de seconde zone » du Ministère de l’intérieur. Les Communes sont de ce fait totalement oubliées du Budget de l’Etat et de l’aide internationale : Pas de salaires aux Maires, pas de véhicules, pas de logements, pas de bureaux… Cela au moment où les Maires du Sénégal voisin ont des salaires mensuels de 400.000 UM depuis 2001 ( temps de Wade) et viennent de disposer sous Macky Sall d’un financement de plus 6 milliards d’UM pour l’achat de véhicules tous terrains (voir mon article en ligne sur CRIDEM et mon facebook ).

2- Le mépris des Maires et des populations par la mission de Tadamoun à Maaden

Comportements inadmissible des missionnaires de Tadamoun à Maaden El ervane:

Rentrés par hasard de Maaden vers 14h30 juste à prés la prière du vendredi, ils ont tenu une réunion avec certaines personnes qui sortaient par hasard de la Mosquée. Réunion que j’ai entendue entièrement au téléphone de l’un de mes collaborateurs.

En voici le résumé :

« Nous sommes X et Y missionnaires de l’Agence Tadamoun, nous sommes venus vous voir directement, pour entendre vos priorités, l’avis de vos Maires ne nous intéressent pas… Exprimez- nous vos doléances rapidement, nous commençons la réunion tout de suite, car nous sommes pressés de retourner, les autres viendront…

Les 5 à 8 intervenants présents qui sortaient par hasard de la Mosquée ont parlé de la priorité à l’enseignement, la construction de la mosquée, la bretelle goudronnée de la route Atar-Tidjikja, le réseau d’eau, et électricité, la santé, le grillage, la régularité de l’approvisionnement des vivres des aliments de bétail ….. « Bonne note » est prise de vos doléances ont répondu les missionnaire au terme d’une réunion de 20 mn.

Au moment où les représentants des plus gros quartiers de la localité ( Medina et 1 et II) venaient d’arriver à l’entrée de la maison des hôtes.

… Salutations.. Quel est l’objet de votre mission, demanda le chef de ce quartier? C’est terminé… vous le saurez après, répondit l’un des missionnaires qui commença à prendre des photos du groupuscule qui vient d’arriver.

Le Chef du quartier retardataire offusqué, en l’occurrence, monsieur Dahane Ould Ahmed Laamar, lui cria: ne prenez pas nos photos SVP,….

Ecartez-vous de la mire de mon appareil, lui répondit-il sèchement, le missionnaire continua avidement à photographier, pour argumenter son cinéma.

3 – L’entretien téléphonique avec la Mission à Aoujeft.

Deux heures plus tôt, cette mission était en réunion avec le Hakem d’Aoujeft, en l’absence du Maire d’Aoujeft (le Dr Ould jiddou) qui m’a dit qu’il n’a été informé qu’hier ( tout d’ailleurs comme moi) et n’a pas pu se déplacer de Nouakchott), j’ai eu un entretien téléphonique avec la Mission à partir du téléphone du Hakem.

Entretien au cours duquel, j’ai eu à les informer que la Commune de Maaden a décidé par Délibération du Conseil Municipal de donner la priorité exclusive à l’enseignement engagé depuis le 2 Août 2014.

Et que je leur demande dans un souci de légalité et de conformité avec le programme décidé par les représentants de notre Commune, de souscrire à ce programme ( devenu priorité polirtique nationale dont copie est avec le Hakem et le Wali de l’Adrar. Ils m’ont informé qu’ils ne veulent pas tenir compte de ma suggestion et qu’ils doivent aller immédiatement à Maaden …. »

Je vous ai résumé la mise en scène plus haut.

J’ai communiqué cet avis de principe au Hakem et au Wali aussitôt par téléphone .

4 – Une opportunité pour dépasser la problématique de l’esclavage

4-1 Suite à ce comportement inapproprié, je demande le retour immédiat à Nouakchott de toutes les missions envoyées par l’Agence Tadamoun.

4-2 La mise en exécution par les Maires du Projet agro-éducatif au coût de 7 milliards d’UM: Ouverture de 1000 écoles intensives de types Oughoul el Ouahatt ( gratuits et réducteurs des cursus) et de 10 projets de 10 ha chacun de pommes de terres producteurs d’un revenu de 10 milliards d’UM/an que j’ai proposé dans mon article précédent en réponse au la lettre du coordinateur National du manifeste des Haratines (en ligne sur CRIDEM).

4-3 Rechercher un financement supplémentaire de 10 milliards d’UM pour mettre fin à l’oubli des Communes rurales) doter chaque commune rurale d’un véhicule tous terrains neuf et d’un salaire minimum de 300.000 UM/mois aux maires des Communes rurales à l’exemple du Sénégal pour engager les Maires et leurs conseillers municipaux dans le développement local…

Nouakchott, le 31 Janvier 2015

Cheikhany Ould Sidina/ Tel: 44155715

Maire de la Commune de Maaden El ervane

Expert en développement

cheikhany_ouldsidina@yahoo.fr

 

Toute reprise partielle ou totale de cet article doit faire référence à www.rimweb.net

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge