TASIAST se dirige vers des compressions massives

TasiastTasiast Mauritanie Limited SA, filiale à 100% de la société aurifère canadienne Kinross, qui exploite une mine du même nom,  a annoncé lundi soir son intention immédiate d’ouvrir des négociations avec les délégués du personnel en vue « d’évaluer les différentes options pour réduire les coûts d’exploitation » de ladite mine.

Ces consultations devraient durer 15 jours conformément aux dispositions du code mauritanien du travail et  déboucheront  sur une réduction de l’effectif des employés.

La démarche ainsi  annoncée est justifiée par « une récente forte baisse des cours internationaux de l’or rendant encore plus urgentes des actions en cours pour réduire les coûts élevés de production et faire de la mine de Tasiast une opération viable et rentable ».

 Dans ce contexte, l’entreprise rappelle avoir renoncé au projet d’expansion d’une  usine de traitement  de  38.000 tonnes/ jour, car « la mine n’est pas rentable depuis un certain temps et cette réalité  met en péril la viabilité de l’opération ».

Depuis plus d’une année, la société a pris une série de mesures visant à réduire les coûts d’exploitation et atténuer les pertes avec une «compression au niveau du bureau régional, réduction du nombre d’expatriés, une  gestion plus efficace des contrats et la  mise à l’écart d’équipements et actifs redondants ».

Ces différents efforts qui seront poursuivis, s’avèrent cependant insuffisants « pour effectuer les économies substantielles de nature à assurer l’avenir économique de la mine »,  estime Tasiast.

Avec 1495 travailleurs directs (dont plus de 88% de mauritaniens) à la date du 31 décembre 2013, Tasiast est l’un des plus importants employeurs privés de Mauritanie (selon le rapport sur la responsabilité sociale 2013).

Cette entreprise  avait compressé  prés de 300 employés début 2013.

Source: Le calame

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge