« Tawassoul coopère avec des réseaux étrangers spécialisés dans le blanchiment d’argent et le trafic d’influence » affirme Ould Jafaar

jaavreMohamed Mahmoud Ould Jafaar, le responsable des affaires politiques de l’Union pour la République (UPR), le parti au pouvoir a accusé , mercredi soir , dans l’une de ses interventions au cours de  l’émission hebdomadaire  » Deyv Essahel » sur la Chaine Sahel TV , le parti Rassemblement national pour la réforme et le développement (Tawassoul, d’obédience islamique), d’être en collaboration avec des réseaux implantés hors du pays et qui sont spécialisés dans le blanchiment d’argent et le trafic d’influence.

Il a aussi signalé que son parti n’acceptera plus que cette formation qui coopère avec des groupes appartenant à des réseaux étrangers continue à occuper le terrain politique pour jouer la conscience des populations.

Ceux qui blanchissent l’argent, qui ont des antécédents dans des affaires de drogue, de détournements de deniers publics, de fraude et autres comportements étrangers à nos valeurs morales et islamiques sont connus par les mauritaniens » a martelé , le vice-président du parti Tawassoul, Mohamed Ghoulam Ould El Hadj Cheikh.

Selon Ould El Hadj Cheikh plusieurs membres du gouvernement sillonnent le pays et menacent les fonctionnaires de sanctions s’ils ne votent pas UPR et tandis que les non fonctionnaires ont les verse des miettes pour qu’ils votent pour leurs candidats.

Pour finir son attaque, Ould Ghoulam a dit qu’il est « déçu » par les propos d’ Ould Jafaar, mais dira-t-il « il faut dénoncer pendant qu’il est temps« .

En plus des deux rivaux, ont pris part à cette émission , les deux premiers présidents de CENI en Mauritanie, à savoir Cheikh Sid’Ahmed Babamine (2006) et Ould Dey (2009), Bodjiel Ould Houmeid, le président du parti Wiam démocratique.

Toute reprise partielle ou totale de cet article doit faire référence à www.rimweb.net

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge