Tchad : Appel à la grève générale, après l’arrestation de quatre activistes pour rébellion et tentative attroupement non autorisé

grèveAu Tchad, quatre activistes de la société civile, ont été inculpés ce jeudi pour tentative d’attroupement non autorisé et de rébellion, a déclaré le procureur près le tribunal de première instance de la N’Djamena.
Mme Narmadji Céline, Younous Mahadjir, Mahamat Ibedou et Nadjo Kaina, quatre leaders de la société civile, arrêtés récemment, ont été déférés devant le parquet qui les a inculpés et placés sous mandat de dépôt. Les quatre responsables de la société civile, ont ensuite été ont conduits à la prison de N’ Ndjamena.
Depuis quelques temps, ces leaders de la société civile, se déploient sur le terrain, par des opérations baptisées « villes mortes », ou « sifflets citoyens » avec, des casseroles et marches pacifiques, pour exiger le retrait de la candidature du chef de l’Etat sortant, au pouvoir depuis 1990.
Officiellement, il leur est reproché la tentative d’attroupement et de rébellion. Leurs proches, indiquent que les quatre activistes, ont été arrêtés par ce qu’ils s’opposent à un cinquième mandat d’Idriss Deby. Ils avaient programmé une marche le 29 mars prochain.
Après leur inculpation, l’Union des syndicats du Tchad (UST), qui a décidé de suspendre sa participation à la Commission électorale nationale indépendante, a appelé à une grève Rechercher grève générale et illimitée à compter du vendredi 25 mars 2016.

Source: Koaci.com

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge