Telle la politique du président, Telle celle de son gouvernement : Finalement la montagne a accouché d’une souris

aziz lance la campagne agricole 2013-2014

Les Mauritaniens avaient compris changement de gouvernement comme synonyme, d’un espoir de retrouver les hommes qu’il faut à la place qu’il faut pour alléger leurs souffrances.

La déception est si grande les débats de places a palabre sont très houleux concernant ce scenario, de reconduire le PM qui n’a pas fait pour relever le défi d’une population au bord d’un naufrage. C’est toujours la même classe politique qu’elle soit médiocre, farfelus et orgueilleux pour le service de leur peuple qui se succèdent les uns des autres depuis des temps.

Ceux qui ont eu le mérite d’un poste de Ministre pour avoir remporté les élections chez eux, et pourtant on se pose pas la question comment ont-ils gagne dans leurs fiefs ?

C’est avec l’argent du contribuable mauritanien dépensé à flots pour rendre plus fort le plus fort et marginaliser au font des entrailles de la profondeur les plus faibles. La démocratie en Mauritanie se trouve dans une agonie totale, pour redonner sens à ce véritable mot il faudrait l’insérer dans le programme de l’éducation nationale pour la maîtrise de la future génération.

Ces nominations ne sont pas à la hauteur de la demande d’un peuple qui souffre de la soif, de la faim, du désespoir et de l’insécurité intérieure grandissante. Dans ce pays le peuple est néant, étant citoyen ordinaire il faut se taire et regarder le film de l’Etat se produire avec amertume, désolation et impuissance face aux événements interne du pays.

Mr le Président les habitants de Nouakchott subissent l’horreur des bandes de voyous qui terrorisent des populations pauvres. Ou sont ces généraux qui commandent pour le bien du peuple ? Et que l’Etat paye, nourris et loge dans un confort absolu avec des charges qui dépassent l’entendement au dos du denier public. Ou sont ces hommes qui étaient censé protéger les civils aux dangers qui les menacent ?

Ou sont les ministres, les hauts responsables du gouvernement et un premier ministre qui maîtrisent le quotidien lamentable et aberrant de beaucoup de mauritanien qui peinent à joindre les deux bouts ? A quand le Président des pauvres redorera-t-il son image terni par ses services qui continuent d´isoler, classer et mépriser le peuple qui a tant besoin d´aide ?

Dans chaque pays patriotique et égalitaire les hauts responsables du gouvernement font de l’impossible pour promouvoir l´emploi pour le bon sens du peuple. Etant donne en Mauritanie on peut suspendre des contrats de travail en accordant aucune importance au code du travail de ce pays.

(Est dit dans le code du travail Mauritanien ….

Chapitre VI : Suspension du contrat de travail.

Section I : Dispositions générales

Article 30 : Principe

En dehors des cas prévus par la loi, les règlements et la convention collective et sauf cas de force majeure rendant impossible, temporairement, l´exécution du contrat de travail, celui-ci ne peut être suspendu que d´accord parties.) Dans ce pays ou tout est permis sans respect ni crainte de poursuite judiciaire, finalement le travailleur Mauritanien peut être balaye d´un revers de main pour grandir le rang des chômeurs.

Faut-il se résigner et s’apitoyer sur son sort en faisant grandir le rang des victimes de ce système qui continue de battre une ascension fulgurante ? Sommes- nous gouvernez par un parti politique, ou bien quand il s´agit d´état c´est l´intérêt général du peuple qui compte ? Sauver ce pays dans le chaos actuel qui est la faim, la soif et l´insécurité effrayante revient aux chefs de faire une lecture intégrale des problèmes des citoyens du plus simple au plus complexe.

Abderrahmane War
Dit Kaw War.
Le représentant des bilieux.

Source : Kaw Warr

Toute reprise partielle ou totale de cet article doit faire référence à www.rimweb.net

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge