Témoignage : « En complément à l’article de Boolumbal sur le mariage mixte qui va au delà des castes »

 MAMOUT

En complément à l’article de Boolumbal sur le mariage mixte qui va au delà des castes. Je dois vous dire Frère SY rédacteur de ce billet frappant par la fidélité de la photographie que les couples mixtes entre divers castes et pas seulement entre anciens maîtres et anciens esclaves existent mais les réactions n’ont .Dans ma ville natale mon oncle m’a rapporté que le fils d’une famille notable avait été enfermé dans un grenier et expulsé de sélibaby manu militari car ce dernier voulait épouser une fille Harratine ( dont la famille est assimilée soninké) de sélibaby . Il s’est retrouvé en occident à faire des hautes études : pour ce cas chers frères on peut dire que c’est raté. J’ai une de mes tantes qui est marié à un soumaré, elle est Coulibaly : le couple fait profil bas mais accepté car le mari a tenu bon! Un autre de mes cousins un TRAORE a épousé la fille de l’imam l’union est acceptée car les parents ont fait preuve de bon sens ! Notre compatriote Myriam Soumaré athlète française de surcroît a épousé un compatriote de la même communauté mais de caste différent : ils ont tenu bons car les parents ont fait preuve de bon sens! Un autre ami de famille maraboutique du côté du fleuve a épousé une jeune d’une autre caste (somono) : ces grands frères ont dit, séparons les marmites (rires) et lui a rétorqué partageons l’héritage de papa et soudain tout le monde revient à la raison .On peut signaler aussi le cas d’un TRAORE et d’une jeune fille DIABIRA en France. Je peux vous citer aussi d’autres exemples qui se passent en toute banalité : on avait un ami et cousin du village de Gnéléba avait contracté par correspondance un projet de mariage avec une jeune fille issu des familles régnantes de l’autre côté de la rive du fleuve Sénégal ( Demba kani ?).Une fois arrivée en France la fille a compris que son mari est d’une autre caste .Mais elle a eu de la hauteur, elle a dit du moment qu’elle a pris ses bagages pour dire qu’elle viendra rejoindre un mari, elle ne peut plus s’attarder sur ce détail: elle a aimé son mari comme quoi l’amour est plus fort. Mais il y a des scénarios plus cocasses je l’épargne sinon vous tomberiez de convulsions. Ces quelques mots ne sont pas un démenti de l’article de Boolumbal au contraire une contribution, mais les mariages entre castes différents est très mouvementé. On frôle la catastrophe des fois, le ridicule est que même entre esclaves, les esclaves des tunkalenmou(chefs régnants) n’épousent pas une vierge esclave des marabouts: une copie fidèle de la relation entre les marabouts et les familles régnantes car dans la tradition soninké par exemple : un CAMARA ne peut pas épouser la fille de son imam sauf si cette dernière a déjà été mariée et divorcée!

On a du travail c’est pourquoi le concours de tout le monde est vivement souhaité et que personne ne soit heurté par ces quelques mots: Car il est plus facile de dire on est tous pareils que le contraire c’est ma vision .Agir pour l’abolition des castes en milieu soninké ne veut pas dire agir contre la personne des familles régnantes !

NB / J’ai décidé de taire ce qu’il à taire pour parler comme le père de KATOUCHA NIANE, DJIBRIL TAMSIR NIANE, certains témoignages vont dans l’ordre du trop intime merci de votre compréhension!

Gaye Traoré/ SG de ARMEPES

Publicité

Mauritel

Speak Your Mind