TIC Mauritanie : DiabApp remporte la première édition de Mauriapp Challenge [PhotoReportage]

MauriappLe Quotidien de Nouakchott: La finale de Mauriapp Challenge a eu lieu hier soir, dans les locaux de la Chambre de Nouakchott. Après soutenance, le jury a délibéré et désigné Khadija Abdallahi, lauréate du Mauriapp Challenge 2014. Elle est la développeuse de l’application DiabApp, auparavant désigné « meilleure application » par le public, via un vote. Smart City et Taxi Secure arrivent respectivement deuxième et troisième.
La salle de conférence de la Chambre de Commerce de Nouakchott a rejeté du monde, hier. Les dix applications en lice pour la finale, ont été choisies parmi 100 projets. Ce qui est déjà une victoire pour les dix. Le ministre de tutelle, celle de la Jeunesse et des Sports sans oublier les différents partenaires dont la Banque Mondiale ont fait le déplacement.
DiabApp puissance mille !
DiabbApp compte remplacer le carnet médical par une application mobile. Elle permettra aux diabétiques de « saisir et suivre quotidiennement leurs données médicales sur leurs téléphones » et donne au médecin un accès à ces données. Le but ultime, « favoriser l’interaction entre médecin et patient par un suivi à distance ».
Au-delà de l’aspect innovation et technologique de l’application, c’est tout l’amour d’une fille « désireuse d’aider sa maman diabétique à mieux gérer sa maladie qui a animé la jeune développeuse tout au long du processus. Le Million d’ouguiya mis sur la table pour le (la) lauréat(e) de l’édition 2014, lui revient.
« Je remercie l’équipe de Hadina RIM TIC qui est à la base de ceci. Nous allons incessamment améliorer l’application, dont la version arabe est d’ailleurs envisagé d’ici peu », nous confie Khadija après la réception de son prix des mains du Ministre de l’emploi de la formation professionnelle et des TIC Dia Moctar Malal.
Localisation made in Mauritania
Arrivée en seconde position, l’application Smart City propose de « localiser des lieux tels que les restaurants, bâtiments publiques via des références connues » par le citoyen lambda. Notons qu’après soutenance, l’application a reçu une proposition de collaboration, formulée par la Maire de Tevragh Zeina. Ce, bien avant la délibération.
Un drame, une prise de conscience, une innovation
Taxi Secure ferme en troisième position. Selon ses développeurs, l’idée est partie du constat « de plus en plus de mauritaniennes sont victimes d’abus, harcèlements et même de viols dans les taxis et par des taximan ». Le viol et meurtre de Penda Sogué avec ils ont un lien de parenté est l’élément déclencheur du projet.
Grâce à cette application, « rien qu’un prenant en photo la plaque d’immatriculation d’un taxi, l’application se charge de vérifier si le véhicule est en règle ou pas. Un service de localisation et de messages d’alertes y sont intégrés ».
Les taximan malintentionnés sont prévenus.
Jeunes développeurs sur Orbite
L’équipe de Hadina RIM TIC qui se veut « incubateur de projets technologiques Mauritanie » a relevé le défi de faire ce qui n’avait jusqu’ici jamais été fait. Armée de courage et de talent, Mauriapp a été pensé et réalisé par des jeunes. De vrai jeunes et pas de vieux-jeunes (cheveux gris, la cinquantaine) qui parlent souvent au nom de la jeunesse. Créer c’est bien, pérenniser c’est mieux. L’insertion de ces applications dans le marché sera la prochaine étape et défi de Hadina RIM TIC

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge