Timbedra: Des cas d’évanouissement chez les policiers en grève de la faim

AZIZ   en visite

Selon des sources locales, des cas d’évanouissement ont été constatés chez les éléments de la Police mauritanienne, en grève de la faim, depuis deux jours, à Timbedra, dans le Hodh Chargui (Est).

Quarante sept (47) éléments du Commando de la troisième compagnie de la Police de Nouakchott, protestent, depuis samedi, contre le non versement de prime pour accompagnement du cortège présidentiel dans l’Est du pays.

Les 47 policiers sont des agents, des brigadiers et un brigadier chef. Chacun réclame 9 jours de prime à raison de 5000 UM par jour, soit un totale de 45000 UM, a appris Alakhbar dimanche de source informée.

Le directeur adjoint de la Sûreté nationale est arrivé à Timbedra pour trouver une solution à la crise.

L’inspecteur de police Saleck Ould Ghazwani, chargé de verser la prime, se serait engagé, samedi à l’étape de Timbedra, de régler la situation.

Mais à la grande surprise des protestataires, Saleck est rentré le lendemain à Nouakchott abandonnant les protestataires à Timbedra, selon ces derniers.

Publicité

Mauritel

Speak Your Mind