Tiris Zemmour : l’UPR en ballotage à F’dèrick et à Zouerate

UPRpu imprimer ses marques dès le premier tour du scrutin du 23 novembre 2013. Ainsi, Après la publication des résultats partiels fournis par les représentants des partis politiques dans les bureaux de vote, l’UPR n’a remporté que la commune et le siège de députation de Bir Mogrein avec le député Mohamed Salem ould Noueiguedh qui rempile.

A Zouerate, après une campagne très animée, et pour laquelle il a eu le soutien de centaines de personnalités venus de Nouakchott, le colonel à la retraite et Conseiller du ministre des pêches et de l’économie maritime, Cheikh Ould Baya, parachuté par l’UPR serait en ballotage favorable contre l’APP pour la municipale et la députation.

Après les résultats partiels réunis par les représentants des partis ayant siégé dans les bureaux de vote, l’UPR obtiendrait 5029 voix à la municipale et 4598 votes à la députation, l’APP réunirait 3038 votes à la municipale et 3105 voix à la députation, le Sursaut de la jeunesse pour la Nation occuperait la 3e place avec 2977 bulletins à la municipale et 3003 à la députation.

F’dèrik, l’UPR est mis en ballotage par le parti Vadila (membre de la majorité présidentielle) conduit par des jeunes, qui, dès le passage des missions du parti au pouvoir, avaient montré leur soif de changement dans leur Commune en mettant du sang neuf. En effet le député et le maire sont tous les deux en poste depuis plus de quinze ans et la ville est toujours dans un état déplorable.

A l’issue des résultats du 1e tour, le maire sortant UPR, Mohamed Salem ould Boulla, un quasi-centenaire est mis en ballotage par le jeune candidat de Vadila.Après avoir été donné vainqueur du siège de député de F’Deirik au premier tour, le candidat UPRWonnane Ould Boby, est finalement mis en ballotage parM’rabih ould Cheikh Malainine, candidat du parti Union pour le Développement(une formation qui soutient le président de la République).

Des observateurs politiques assimilent cet échec du parti au pouvoir au premier tour à un vote-sanction découlant, d’après leur analyse, du mauvais choix de parti, particulièrement, la candidature à la députation. Selon les mêmes observateurs, les populations ne « digèrent » pas encore la non-investiture deKhaddad Ould El Moctar, député sortant.

Lors d’un entretien, Khadad Ould El Moktar avait dit « je tiens à préciser que je m’étais bien préparé pour être choisi par l’UPR. Une mission de sensibilisation du parti a séjourné pendant un mois au Tiris et avait dit que j’étais le candidat le mieux indiqué à F’Deirik, mais, finalement, les instances suprêmes du parti, pour des raisons d’équilibrage tribal n’ont pas entériné le rapport de la mission du parti ».

Il a poursuivi « après la publication des listes des candidats UPR, les populations de F’Deirik avaient désapprouvé la décision du parti, d’abord en insistant sur ma venue et ma présentation aux législatives sous les couleurs d’un autre parti, j’avais choisi El Karama parce que c’est le parti le plus proche du président de la République. Ensuite, les populations m’avaient réservé un accueil populaire chaleureux et m’avaient exprimé leur soutien indéfectible et leur adhésion totale à ma candidature ».

Sur le retrait de sa candidature au nom du parti EL Karama, Khadad affirme « j’ai senti qu’en maintenant ma candidature, je risquerai de créer une division au sein des populations, je ne veux pas être à l’origine de la division de F’Deirik. Mon ami Wennane est un sang neuf, natif de cette ville, il est normal de le tester, le laisser montrer ses capacités pour qu’ensemble, nous apportions des solutions aux préoccupations des populations de la moughataa. »

Il a déclaré qu’après le retrait de sa candidature d’El Karama, il a donné le mot d’ordre à toute la ville de voter massivement pour les listes UPR. Après avoir été sollicité par le parti au plus haut niveau, pour couronner la campagne par un vote massif pour les candidats UPR dans la circonscription électorale de F’Dèrik, En tant que militant de ce parti, Khaddad s’est engagé avec le maire, Mohamed Salem ould Boulla, et Wenane Ould Bobi, candidat à la députation, pour donner la victoire à l’UPR.

Selon certains, le député Khaddad n’a ménagé aucun effort, ni matériel, ni moral, ni physique pour que le parti gagne largement à F’derick, mais pour d’autres, le député sortant a tout fait pour que l’UPR ne gagne pas afin de montrer que ce fut une erreur de ne pas l’avoir choisi.

Source: Mauriweb

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge