Tournée du Roi du Maroc dans les pays du Golfe : un succès multidimensionnel.

roi_4Tournée du Roi du Maroc dans les pays du Golfe : un succès multidimensionnel, diplomatique, économique, géostratégique et sécuritaire. Après avoir participé au 1er Sommet Maroc-Pays du Golfe (CCG) à Ryad, le 20 avril dernier, au cours duquel le Roi Mohammed VI a prononcé un discours audacieux et inédit dans lequel sont analysés les dangers qui menacent le Maroc et les pays du Golfe, mais aussi Arabes, Africains et Musulmans en esquissant de nouvelles orientations géopolitiques. .Un Sommet où les dossiers du Sahara marocain, de DAESH, du Yémen et la Syrie furent à l’ordre du jour. La participation du Souverain marocain à ce Sommet a permis de sceller l’alliance du Maroc avec les pays du Conseil de Coopération du Golfe et de dire ses quatre vérités à l’Administration Obama et à son nouvel allié, le Secrétaire Général de l’ONU. Par la suite le Chef de l’Etat marocain s’est rendu successivement à Bahreïn, au Qatar et aux Emirat Arabes Unis. Ainsi, le Roi du Maroc est-il arrivé à Manama, le 25 avril 2016, où il a été accueilli par le Roi de Bahreïn, Hamad Ben Issa Al Khalifa, mais aussi des milliers d’habitants de la capitale bahreïnie et membres de la communauté marocaine installés dans ce pays pour lui souhaiter la bienvenue. Les deux Chefs d’Etat ont eu des entretiens et présidé, le jour même, la cérémonie de signature de trois conventions de coopération bilatérale portant sur la modification de l’accord de non double imposition et de lutte contre l’évasion fiscale (taxe sur le revenu), sur un programme d’exécution de l’accord de coopération dans le domaine des Waqfs et des Affaires Islamiques 2016-2017-2018 et enfin sur le protocole de coopération entre l’Institut Supérieur de la Magistrature du Royaume du Maroc et l’Institut des Etudes Judiciaires et Juridiques du Royaume de Bahreïn. Le 28 avril 2016, le Roi Mohammed VI est arrivé à Doha, capitale du Qatar, où il a été accueilli par Son Altesse Cheikh Tamim Ben Hamad Al-Thani, Emir de l’Etat du Qatar mais également par de nombreux qataries et ressortissants marocains installés dan ce pays. Des expatriés marocains qui ont scandé des vivats à l’adresse de leur Roi. Par la suite les deux Chefs d’Etat ont eu des entretiens pourtant sur des questions d’intérêt commun, la situation régionale et internationale, le terrorisme et le dossier du Sahara marocain. Le 30 avril 2016, le Prince Héritier d’Abou Dhabi, Son Altesse Cheikh Mohamed Ben Zayed Al-Nahyane accueillait à son tour le Roi du Maroc avec lequel il s’est entretenu le même jour. A noter que ces différentes visites de Travail et d’Amitiés du Roi Mohammed VI dans les pays du Golfe ont permis le déblocage par le Koweït du reliquat de son soutien en faveur de l’Etat du Maroc, soit 250 millions de dollars. La participation du Roi Mohammed VI au 1er Sommet Maroc- pays du Conseil de Coopération du Golfe et des visites de Travail et d’Amitiés ont été l’occasion pour le Souverain marocain de mettre en garde les pays occidentaux et, en premier lieu, les Etats-Unis, contre les risques de déstabilisation du Monde Arabe et, notamment, du Maroc, au profit de la division, du séparatisme et de l’Iran chiite mais aussi, d’avertir certaines puissances et parties étrangères que le temps de la colonisation, de l’esclavagisme et des dépeçages des Etats arabes et africains pour faire main basse sur leurs richesse est révolu. Ni les Africains, ni les Arabes, ni les Musulmans ne se laisseront faire. L’Administration Obama est prévenue ainsi que le Secrétaire Général de l’ONU, Ban Ki Moon, qui quitteront, bras dessus, bras dessous, leurs fonctions en janvier 2017, avec un bilan peu reluisant.

Source: Rapideinfo

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge