Tournoi de l’intégration : Le Sénégal bat le Ghana, le Cameroun vainqueur du Niger dans la douleur

sencamtournoiLes rencontres comptant pour le tournoi de l’intégration organisé par la communauté ivoirienne se poursuivent au stade olympique de Nouakchott. Si le Sénégal a réussi à tirer son épingle du jeu face au Ghana, le Cameroun a souffert devant le Niger avant de sortir vainqueur d’une rencontre époustouflante. Encore une fois, l’arbitrage a été décrié. Mama Diallo, tristement devenu l’homme du jour, a échappé au lynchage.

Deux rencontres ont eu lieu ce jeudi 18 septembre au stade olympique de Nouakchott. C’est d’abord le Cameroun en première heure qui bat le Niger sur le score de deux buts à zéro (2-0) après une partie palpitante.  Ceux qui ont pensé que la partie serait très facile pour les Camerounais ont vite déchanté. Le Niger s’est farouchement opposé au rouleau compresseur des Camerounais.

En deuxième période, le Sénégal venu avec un esprit de gagneur, a réussi dès la première période d’inscrire deux buts devant le Ghana pourtant bien en place. C’est d’abord Tony Mendez qui ouvre le compteur avant que Waly Ndione ne double la mise (2-0) en faveur du Sénégal. C’est le moment choisi par le tristement célèbre arbitre Mama Diallo pour mettre le gâchis dans le match en distribuant carton rouge au buteur sénégalais qui lui montrait qu’il a été victime d’une blessure par l’effet du coude d’un joueur ghanéen. Le pauvre arbitre compte tenu de la ferveur du match croyait que le jeune se plaignait des nombreux sifflets contre son équipe. Il écope d’un rouge. C’est l’imbroglio dans le camp sénégalais qui n’a pas digéré ce carton gratuit tendu à son meneur de jeu. Les conciliabules aidant, les choses sont redevenues à la normale. Dans la foulée et vu que le camp sénégalais est démoralisé, le Ghana profite pour réduire le score (2-1) par Agoro Chérif. Il maintient la pression et réussit à revenir au score par Taibu Mouctor (2-2). Et comme pour réparer son erreur de la première période, Mama Diallo, toujours lui, tend un carton rouge à un joueur ghanéen qui avait déjà un jaune. Ce carton rouge n’est nullement justifié, car l’action ne méritait pas une sanction. Pour le camp sénégalais, ce gringalet d’arbitre, qui fait partie de cette catégorie d’arbitres qui contribue au recul du football mauritanien, se rachète face aux menaces proférées contre lui. Le Ghana aussi prend un coup dur qui lui a été fatale dans les ultimes minutes. Car le Sénégal qui mettait la pression pour faire la différence, a réussi à inscrire un troisième but synonyme de victoire (3-2).

Auparavant, lors des journées précédentes, le Togo a disposé de la Palestine par le score d’un but à zéro (1-0) tandis que la Guinée et la Côte d’Ivoire se sont quittées sur un score de parité nul et vierge (0-0). Quant au Nigéria, elle a battu le Mali sur le score de trois buts à un (3-1) alors que la Mauritanie effectuait une promenade de santé face au Burkina Faso sur la marque de trois buts à zéro (3-0).  Le vendredi dernier, la Côte d’Ivoire a disposé du Togo par 3 buts à 2 tandis que la Guinée a fini de s’imposer face à la Palestine sur la marque de 2 buts à 1. Le samedi, le Nigéria et la Mauritanie ont fait match nul un but partout (1-1).  Le deuxième match n’a pas eu lieu parce que le stade a été occupé par les militaires qui s’y entraînaient. Ce dimanche, trois matchs au menu. Mali/Burkina Faso, Sénégal/Niger et Ghana/Niger.

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge